Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 août 2014 3 20 /08 /août /2014 10:15

Super belle barquette provençale de 1962

Je suis à la retraite depuis peu et ne je ne peux plus assumer les frais liés à l'utilisation de mon bateau.

Je souhaiterais qu'il aille à un amoureux de la marine en bois et je le donne avec tout le matériel :

  • girelier,
  • réchaud, petite annexe,
  • etc ...

Nom du bateau :     Sophie IV

  • Année : 1962
  • Dimensions : 7,50 m x 2,70 m, Constructeur: Chantier Batifero,
  •  Pont : refait il y a 2 ans,
  • Gréement : mât refait récemment + bôme.
  • Moteur : 25 cv Renault Marine (qui ne veut plus démarrer depuis une semaine),
  • Coque : acajou impeccable, carénage fait il y a 3 mois.
  • Accastillage : complet, hublots, taquets, chaumards, winch en bronze,
  • Safran : neuf, porte safran inox,
  • Taud : neuf, identique  à l'original,
  • Capote : sur mesure très bon état.

Mon bateau est à flot et visible dans le Port de Carqueiranne.

 

Le bateau a été cédé fin Août, son moteur va être remplacé à Carqueiranne puis il partira vers de nouveaux horizons.

 

Conditions de la publication.

Sophie IV
Sophie IV
Sophie IV
Sophie IV

Sophie IV

Repost 0
19 août 2014 2 19 /08 /août /2014 10:02

L'association reçoit régulièrement des propositions de dons de bateaux anciens de tous types et dans tous les états.

Les motivations des propriétaires sont multiples :

  • D'une coque entreposée depuis des années au fond d'un jardin et qu'il faut débarrasser à moindre coût,
  •  Jusqu'à l'amoureux de son bateau qui, ne pouvant continuer à le faire naviguer ou à financer son entretien, cherche à le donner pour le préserver et lui garantir une nouvelle vie.

L'ASET n'ayant pas les moyens humains et financiers lui permettant d'accepter ces dons se propose de relayer les propositions crédibles et sérieuses et de contribuer ainsi à la sauvegarde d'embarcations traditionnelles en mettant en relation un donneur et une personne s'engageant à assurer la survie du bateau.

En conséquence ce type d'information restera limité aux bateaux à donner, présentant un intérêt patrimonial qu'ils soient à restaurer ou en état de naviguer.

Il va sans dire, mais il vaut mieux insister sur ce fait, que l'ASET :

  • n'a aucun intérêt dans la publication de ces articles ou le transfert de propriété,
  • que cela ne nous engage en rien sur la qualité du bateau,
  • que seul le propriétaire est responsable du contenu de son annonce,
  • qu'en cas de litiges nous déclinons toutes responsabilités envers les deux parties.

Il est souhaitable pour la tranquillité de la personne qui cède son bateau qu'il signale la réalisation de la cession dans un commentaire afin qu'on n'essaye plus de le contacter.

Repost 0
17 août 2014 7 17 /08 /août /2014 11:57

LARROSTREA à GUJAN-MESTRAS
du 11 au 15 Juillet  2014

 

==> Les bateaux

 

Cet article fait suite à celui qui traite de notre participation à LARROSTREA, il présente les principaux bateaux présents à la manifestation.

La Pinasse du Bassin d'Arcachon

La "pinasse du bassin d'Arcachon" est une embarcation typique du Bassin d'Arcachon et du littoral gascon : longue, étroite, à l'avant très relevé, elle est traditionnellement en bois de pin des Landes et à fond plat. Avec l'évolution des techniques et des usages, ses flancs se sont élargis pour accueillir un moteur, les matériaux composites remplaçant parfois le pin.
Marchant à la voile ou au moteur, la pinasse retrouve aujourd'hui une grande popularité ; elle n'est plus utilisée pour la pêche ou pour l'ostréiculture, mais pour la promenade, la plaisance et les régates.

Pinasse du Bassin d'Arcachon

 

La Pinassote du Bassin d'Arcachon

Dite aussi Pinasse à voile
Bateau de pêche typique du bassin d’Arcachon, la pinassotte est utilisée depuis le XVIIIe siècle. Elle servait autrefois aux ostréiculteurs pour transporter les huîtres. Son ossature était faite uniquement de bois, jusqu’aux chevilles d’assemblage en saule. Légère et propulsée par une voile et plusieurs rameurs, c’est une embarcation rapide.

C’est un bateau aux lignes très épurées : la carène fine est étroite (1.80 m au maître bau et 1 m à la sole) et élancée (8,50 m).

Son fond plat (la sole) et son très faible tirant d’eau (une vingtaine de centimètres) en font un bateau particulièrement adapté aux contraintes d’approche des parcs ostréicoles, et des hauts fonds du Bassin.

Dotée d’une voile au tiers enverguée de 29 m2, la pinasse à voile montre sur l’eau non seulement toute son aptitude à la navigation sur le Bassin mais aussi sa vivacité.

Pinassote du Bassin d'Arcachon voile arrisée

 

Le monotype d'Arcachon

Le monotype d’Arcachon, crée en 1912 par Joseph Guédon pour les sociétaires du Cercle de Voile d’Arcachon est un canot à dérive, sans pontage ni passavant et sans lest.

Véritable voile-aviron (4 postes de nage possibles), d'une grande simplicité de manœuvre (une drisse, une écoute, pas de foc), associée à une subtile conduite de barre il est qualifié de cat-boat. De nombreuses régates sont régulièrement organisées sur le Bassin pour cette série.

Longueur hors tout : 4,00 m

Largeur : 1,54 m

Tirant d’eau : 0,23 / 0,70 m

Voile au tiers bômée de 12,60 m²

Poids : env. 200 kg.

 


Monotype du Bassin d'Arcachon

Le bac à voile ostréicole

Leur création est attribuée par le journal “Le Yacht”, paru en 1902, au constructeur naval arcachonnais, Auguste Bert.

1902 : c’est l’époque où l’ostréiculture parvient dans une phase importante de son développement. Il lui faut donc une embarcation commode ce sera ce fameux bac, dont le rédacteur du Yacht écrit, toujours en 1902 :

  • “Ce navire idéal devait porter une forte charge sous un tirant d’eau très réduit, être rapide, bien défendu et d’un prix d’achat modéré ”.

Ajoutons, que, véritable "mulet du Bassin", le bac pouvait transporter de fortes quantités de bois. Forts de ces principes, pour sa conception les chantiers Bert s’inspirent des gabares en usage sur les étangs ou sur la Garonne ou encore des grands Sharpies, déjà utilisés sur le Bassin.

Ils réalisent donc un bac qui, a aussitôt beaucoup de succès auprès des parqueurs. Il est l’ancêtre des “plates ostréicoles" actuelles mais le bac traditionnel, lui, a une élégance rare, des lignes racées et des réactions marines si parfaites de dériveur intégral, qu’il a pu devenir un bon bateau de régates, propulsé par cent mètres carrés de voilures.

12 mètres 50 de long, 3 mètres 50 de large, ils peuvent embarquer jusqu'à quinze passagers, des bordées de franc-bord en bois de pin, une étrave en iroko.

CF "Les Amis du Bac à voile"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bac à voile ostréicole à marée basse.

 

Le bac à voile sardinier

ARGO 2

La motorisation des embarcations de travail entraîne le développement des canots mixtes. Parmi eux, apparaît dés 1908, un type d'embarcation très large et de très peu de tirant d'eau destiné à la pêche à la sardine et appelé localement le "bac sardinier". Ces bateaux, construits classiquement en forme, possèdent une voilure gréée en mât à bascule et un moteur à pétrole. Pour corriger leur manque de quille, ils sont dotés d'une dérive relevable.
    Longueur HT : 11,80 m
    Maître-bau : 3,45 m
    Tirant d'eau : 0,60 à 1,85 m
    Surface de voile : 90 m2

 

Ago 2 est un navire reconstruit par l'Association Argo Nautique de Gujan-Mestras.

Argo 2 - Bac à voile sardinier

PATCHIKU

Patchiku est un "Thonier ligneur" construit en 1959 au Chantier Naval des Frères Marin, le Patchiku est avec l'Airosa un des deux derniers bateaux de pêche de cette fabrication qui navigue.

Il est classé Monument Historique et Bateau d’Intérêt Patrimonial.

Durant quarante ans le Patchiku sera armé à la pêche et pratiquera différents métiers : pêche aux thons au vif et à la traîne, merlu à la palangre, anchois et sardines à la bolinche.

Désarmé en 2000, c'est en 2005 que Philippe Fautous, ancien matelot du Patchiku décide de le racheter, il crée l'Association pour la Sauvegarde du Patchiku dont la mobilisation a permis la restauration de ce patrimoine maritime basque entre 2010 et 2011, au chantier naval Marin à Ciboure.

Patchiku sur le Bassin d'Arcachon

 

BROKOA

Chaloupe basque

La chaloupe Brokoa est la réplique d'une chaloupe biscayenne "txalupa handia" du XIXème siècle. Elle est construite à l'identique en 1991 par l'association "Itsas Begia" (l’Œil de la mer), à l'occasion du concours "Bateaux des côtes de France - Brest 92" ou elle a obtenu le 2ème prix de sa catégorie et 4 mentions spéciales.

Réalisée d'après un plan de 1878, fourni par l'Aquarium de Saint-Sébastien, la demi-coque de la chaloupe Brokoa a permis de retravailler les formes du bateau afin de les adapter à celles des chaloupes de Socoa. C'est un modèle ponté de 13,72 m de long sur 3 m de large, gréé de 2 voiles au tiers, et armé à l'aviron.

Ces chaloupes ont participé à toute l'histoire de la pêche basque (baleine, morue, etc.). À partir du XIX siècle, elles pratiquaient une pêche côtière qui leur permettait de prendre, de novembre à mai, dorades, raies, congres, maigres, merlus, grondins et autres poissons de fond. De juin à octobre, elles pêchaient le thon blanc et le thon rouge, à la traîne, dans le golfe de Gascogne.

Brokoa - Chaloupe basque

JOSHUA

Joshua est le ketch en acier de Bernard Moitessier avec lequel il participa au Golden Globe Challenge de 1968.

Dessiné par l'architecte Jean Knocker il a été mis en chantier en 1961 et lancé en 1962. Ce n'est qu'en 1963 que le chantier naval META s'est installé à Tarare (Rhône) où plus de 70 exemplaires de "Joshua" ont été construits en acier ou en Strongall (alliage d'aluminium inoxydable dont META détient le brevet).

Il a été baptisé Joshua en hommage à  Joshua Soclum, navigateur canadien auteur du premier tour du monde à la voile en solitaire.

Propriété du Musée Maritime de La Rochelle, classé Monument Historique depuis 1993. Il est armé par Les Amis du Musée Maritime de La Rochelle.

      Longueur hors tout 16, 00 m

      Longueur de coque 12,07 m

      Maître bau 3,68

      Tirant d'eau 1,60 m

      Voilure 100 m

      Déplacement 13 tonnes.

Josuha - Le ketch de Bernard Moitessier

 

UQ 17

Le plus gros bateau de la manifestation il à offert au spectateur une démonstration de manœuvre en rentrant s'amarrer dans le fond du port de Larros

UQ 17- Pavillon des Pays-Bas

La Vedette fluviale à vapeur VIGIE

Construite pour les Services techniques de la Préfecture de Police de la Seine, VIGIE est mise à l'eau en mars 1904.

De 1904 à 1985 elle permet un très grand nombre de sauvetages, ainsi que des recherches, des récupérations de noyés et d'objets les plus divers. La "Vigie" et la "Mouette", son sistership, ont une très grande activité lors des inondations de 1910. Elle est l'un des deux premiers canots automobiles mis à la disposition de la Brigade Fluviale de Paris.

Construite en tôles rivetées, longue de 8,70 m pour une largeur de 1,80 m, d’un tirant d'eau à vide de 0,60 m, avec une charge autorisée de 2 tonnes, l'embarcation n'est pas pontée.

A l'origine VIGIE était équipée d'un moteur à explosion à pétrole Filtz à deux cylindres développant 16 cv, plus moderne et beaucoup moins encombrant que la machine à vapeur qui se trouvait sur la Mouette, canot similaire, effectuant le même travail.

Cette machine n’existant plus, elle a été remplacée par un autre moteur qui lui même a fait son temps. AMERAMI a décidé de remonter sur cette coque une machine à vapeur, miraculeusement conservée.

 

VIGIE, barrée par l'amiral Thierry d'Arbonneau président d'AMERAMI.

La Biquette

Biquette est l’un des derniers picoteux construit par le chantier Labrèque. Il a été vendu au CAPAC par Mme Rousseau en 1995 et restauré en 2009 par le maître charpentier O. Oudry. Il est utilisé pour des démonstrations de pêche à la senne dans les ports de l’Estuaire de la Dives.

  Longueur de coque 5,20 m.

  Largeur 1,78.

  Gréement à livarde.

  Surface de voilure 7,50 m2.

Le picoteux déguisé en drakkar

 

Le camin du Havre

Le camin du Havre est un canot de la région du Havre utilisé pour la petite pêche, puis pour la plaisance. C'est une embarcation de type voile-aviron avec un gréement au tiers en bourcet-malet.

Les dimensions peuvent variées en fonction des constructions.

Longueur : 4,65 m.

 Largeur : 1.45 m.

 Tirant d'eau : 0,65 m.

Camin du Havre

Une barquette marseillaise

La barquette marseillaise est un bateau traditionnel des petits métiers de la mer des côtes marseillaises.

La coque, fait entre 4 et 9 mètres de long, elle est symétrique et pointue à la proue comme à la poupe. Sa forme lui a valu le surnom de "pointu" donné par les marins de la Marine Nationale en opposition à leurs canots qui ont une poupe à tableau.

Cette barquette serait apparue à Marseille à la fin du XIXéme, construite par des charpentiers d'origine italienne.

Reproduction en matériaux composites dotée d'un "gréement bordelais"

 

Un autre pointu

Je me suis approché et lui ai demandé ce qu'il faisait ici sous ce hangar, il m'a répondu :

« Oh Bonne Mère je n'ai rien compris, je faisais ma sieste comme à Marseille et quand je me suis réveillé j'étais ici à sec.

Je n'ai jamais revu la mer. J'ai entendu parler de grandes marées d'équinoxe mais je ne sais pas ce que c'est. Je n'en avais jamais vu chez moi. Alors j'attends ... »

 

Les gardiens du port

Ce n'est pas les oies du Capitole, mais que la marée soit haute ou basse ils "naviguent" à la "palme" dans le port de Larros.

Repost 0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 11:12

Dernières mise à jour ==> 14 Septembre 2014
............................................... 11 Septembre 2014

 

2014

 

 

Dans cette page vous trouverez un calendrier 2014 des manifestations nautiques concernant des bateaux anciens grées en voiles latines ou traditionnelles ;

 

N'hésitez pas :

  • A y revenir souvent car elle sera mise à jour au fur et à mesure de l'avancement des programmations et des reportages,
  • A venir voir la baleinière AMERAMI et les autres embarcations remarquables, "BIP" "Bateau d'Intérêt Patrimonial", qui participeront à ces rassemblements (les motards diraient concentrations).

 

Dans la mesure du possible le nom des manifestations cacheront un lien vers le site de l'organisateur ou vous pourrez trouver toutes les informations nécessaires pour venir participer ou assister à ces événements.

 

Bien entendu comme l'année dernière nous ferons un compte rendu des manifestations auxquelles nous auront participés.

 

 

 

 

Manifestation "les voiles d'en haut" en 2011 dans le barrage de Serre-Ponçon.

Nous y étions.

Mois

Date

Lieu

Nom de la manifestation

Avril

Du 25 au 27

Menton

Rencontres nautiques de Menton

Nous y étions

Mai

Juin

Du 29 au  1

Bandol

La Valse des Capians

Nous y étions

Juin

Du   6 au  9

Sanary

La Virée de Saint Nazaire

Juin

Du 27 au 28

 

Fête des ports

Juillet

Du  5 au  6

Musée de Balaguier

La Seyne

Première Rencontres du Patrimoine Maritime

Juillet

Du 11 au 15

Gujan Mestra

LARROSTREA

        Nous y étions

Août

Le 30

La Seyne sur Mer

La Sagno Tradition

Nous y étions

Septembre

Du 6 au 7

Baie de Paulilles

Vire Vire Voiles Latines

Septembre

Du 11

La Seyne sur Mer

Forum des associations

Nous y étions

Septembre

Du 13 au 14

 

Journées du patrimoine

Repost 0
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 10:49

LARROSTREA de GUJAN-MESTRAS

du 11 au 15 Juillet  2014

La ville de Gujan-Mestras se situe dans le sud du Bassin d'Arcachon.

Considérée comme la capitale de l'ostréiculture arcachonnaise, c'est à Larros, l'un de ses sept ports, qu'elle organise LARROSTREA (Fête de Larros) tous les deux ans.

L'ARROSTREA c'est trois jours d'animation pour mettre à l'honneur le patrimoine maritime et ouvrir les cabanes ostréicoles au public.
Invitée cette année dans le cadre de la mise en place d'un partenariat avec l'association Argo Nautique, l'association AMERAMI est représentée par la Baleinière AMERAMI venant de La Seyne sur Mer, (la ville aux douze ports), la vedette fluviale à vapeur VIGIE venue de Paris et son président le vice amiral d'escadre Thierry d'Arbonneau.

==> Le port de Larros

Avec son bassin de 70 mètres de large 110 mètres de long, et sa jetée longue de 443 mètres, le port de Larros est le plus grand des 7 ports de la commune de Gujan-Mestras.

C'est également un site de construction navale reconnu, avec de nombreux types de bateaux qui sortent de ses chantiers : pinasses ostréicoles, pinassottes, sardinières, yachts, vedettes militaires ...

Entouré de petites cabanes en bois, le port de Larros est un endroit chaleureux où cohabitent promeneurs, pêcheurs et ostréiculteurs.

 

Le port de Larros,

Marée haute                                                     Marée basse

Le port de Larros à marée haute

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cabanes ostréicoles du port de Larros

 

==> Le Chantier Naval Dubourdieu

Le Chantier Naval Dubourdieu, est un des plus anciens chantiers navals de France.

Fondée en 1800, l'entreprise détient un savoir-faire de haut niveau en fabrication de bateaux de plaisance en bois, fabrications remarquables par les matériaux employés et la qualité des assemblages.
Il se distingue également dans le métier par sa production du bateau traditionnel du Bassin d'Arcachon : la pinasse, (
Il n'existe plus que trois fabricants de pinasses).

Ce chantier détient une collection unique de plans conservés depuis plus de 200 ans.

Le Chantier Naval Dubourdieu

 

==> Le Chantier Naval Couach

Aujourd’hui, le Chantier Naval COUACH est le premier constructeur français de yachts. Cette haute technologie du XXIème siècle côtoie toujours le Chantier Dubourdieu sur le port de Larros.

Le Chantier Naval Couach et la cale de mise à l'eau

==> La navigation

L'organisation avait prévu :

  • des régates de pinassotes,
  • des régates de monotypes d'Arcachon,
  • des défilés de bateaux traditionnels.

Régates de Pinassottes                                   Régates de monotypes

Défilés à l'entrée du port et dans le chenal

Un des spectacles les plus appréciés à en juger par la foule massée sur la Jetée du Christ.
 

Les sorties de port sont très difficiles plus particulièrement pour la baleinière qui n'arme qu'à la voile ou aux avirons. Son équipage méditérranéen n'est pas plus familier des courants de marées que d'un balisage de chenal matérialisé par des pieux et des piquets recouvrant à marée haute.

Sur trois sorties de port, toutes "contre vents et marées" :

 

La première se fera en remorque de   VIGIE,

 

La seconde sous voiles sans assistance,

 

La troisième, également sous voiles (au départ), s'agrémentera d'un "tutoiement de notre quille avec les tables d'un parc à huitres" nous en sortirons avec force avirons pour aller prendre la remorque d'un bac à voile qui nous attendait dans le chenal.

 

Une fois sortie du port la navigation à la voile au large est très agréable, une brise d'Est régulière gonfle les voiles et propulse agréablement les bateaux.
 

Les rentrées de port sont plus faciles, avec vents et courant portants, elles se font toutes sous voiles sous l'œil des spectateurs et les commentaires du speaker. La seule difficulté restant l'encombrement du plan d'eau, car tout le monde rentrant en convoie dans le chenal, les manœuvres d'accostage dans le bassin sont parfois "serrées".

==> Le Garde Chauvin

Invitée pour la deuxième fois aux fêtes de Larros, "Le Garde Chauvin" est une Association Napoléonienne Charentaise. Ses membres font revivre l'histoire en endossant des uniformes d'ouvriers militaires de la marine, de matelots et de marins de la garde du Premier Empire.

Chez eux tout est authentique, les uniformes, les ordres, les appellations, les traditions. Une page d'histoire maritime au sein d'une manifestation du patrimoine maritime.
En armant la baleinière aux avirons ils ont tenus à rappeler que
le 8ème Bataillon d'Ouvriers Militaire de la Marine et le 44ème Équipage de Flottille étaient avant tout des marins, et ils l'ont prouvés de belle manière.

Le détachement de l'association "Le Garde Chauvin"

Salve d'honneur                                            Manœuvre aux avirons sur la baleinière

==> La fête et la gastronomie

Si le patrimoine maritime a été mis à l'honneur durant ces trois jours, à Larros on n'a pas oublié que c'était aussi la Fête et que les marins, et plus particulièrement ceux qui sont attachés au patrimoine, ça chante, ça mange et ça boit.
Gigantesque paëlla au repas des équipages, apéritif d'ouverture, apéritif dînatoire basque, sardines grillées, fruits de mer, bulots, anchois, crevettes, moules, tourteaux et surtout les fameuses huîtres du Bassin,
ont fait que ce séjour a été très riche tant au niveau gastronomique que culturel.

 

Huîtres du Bassin                                                      Paëlla

 

 

 

 

 

 

 

 

Chants de marins

Si l'on ajoute la convivialité de l'équipage d'Argau Nautique, l'excellence des contacts entre passionnés de bateaux traditionnels, vous concevrez que nous nous soyons promis de revenir dans deux ans et nous vous invitons à vous joindre à nous.

Devant la richesse du sujet et le nombre de photos à publier nous avons étés obligé de découper l'article en deux parties.

 

L'article suivant donne une description de la flotte des bateaux traditionnels présents à la manifestation.

Tous étaient dans un état impeccable, qu'ils soient :

Ils donnaient tous l'envie de prendre le large aux amoureux de la mer et de l'histoire de la navigation.

Repost 0
22 juillet 2014 2 22 /07 /juillet /2014 08:34

Cette page vous permettra d'accéder à nos sites préférés. Elle donne accès à trois types de liens et contient la date des dernières mises à jour de l'article considéré.

Pour chaque partenaire possédant un site internet il suffira de cliquer sur son nom et / ou sur son image pour accéder directement à son site.

 

Dernière mise à jour       ==>      7 Juillet 2014

Mise à jour précédente   ==>      .....................

 

  • Les organismes locaux : associations locales, organismes régionaux impliqués dans la promotion du patrimoine maritime ...

Dernière mise à jour       ==>     31 Juillet 2015
.........................................................

 

  • Nos partenaires commerciaux : fournisseurs, sous traitants, amis qui nous ont permis de réaliser nos rêves et grâce à qui des navires anciens peuvent toujours naviguer en toute sécurité.

Dernière mise à jour       ==>     1 Octobre 2015
.........................................................

 

 

N'hésitez pas à nous contacter :

  • si vous voulez être rajouté à une de nos listes,
  • Si vous n'êtes pas d'accord avec notre référencement.
Repost 0
7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 19:44

"Redonner un avenir aux bateaux du passé"

AMERAMI

AMERAMI est une association reconnue d'utilité publique (décret du 25 juin 1981), fondée en 1975 par le commandant Luc-Marie Bayle alors directeur du Musée de la Marine ; Son but est la sauvegarde du patrimoine maritime français.

Depuis sa création elle poursuit la recherche, la préservation et la restauration de bateaux anciens de tous genres qui constituent notre mémoire de la mer, véritable capital culturel et pédagogique à conserver et à mettre à la portée de tous.

 

 

Sur la région toulonnaise AMERAMI est propriétaire des bateaux suivant :

  • La Baleinière AMERAMI amarrée dans le port de "La Petite Mer" à La Seyne sur Mer,
  • La Bête de l'Estaque IDA amarrée dans le port de "La Petite Mer" à La Seyne sur Mer,
  • Le Pointu ROSE HELENE amarré dans le port de Sanary,
  • La Vedette FOCH en cours de restauration.

"Pour que la mer n'ait plus le goût des larmes"

SNSM - Société Nationale de Sauvetage en Mer

Association loi 1901 reconnue d’utilité publique depuis 1970, la SNSM dépend principalement de la générosité du public pour mener à bien l’ensemble de ses missions sociales : Sauver des vies en mer et sur le littoral, former pour sauver, prévenir des risques.

Afin de porter secours dans les meilleurs délais à toute personne en danger, les Sauveteurs en Mer se sont dotés d’une organisation spécifique qui allie une vaste couverture géographique des côtes françaises et une coordination centralisée des équipes de terrain.

"Éduquer et former aux métiers de la mer »

« Susciter chez les français la passion de la mer »

Musée national de la Marine

 

 

 

Le Musée national de la Marine est réparti en France sur cinq sites:

Paris :

 

 

 

 

 

Brest:

 

 

 

 

 

 

Port Louis : 

 

 

 

 

 

 

 

Rochefort :

 

 

 

 

 

Toulon : 

 

"Le développement de la culture maritime"

AAMM - Association des Amis du Musée de la Marine

 

Créée le 3 avril 1930, l'AAMM est une association culturelle loi de 1901 reconnue d'intérêt général qui a pour objet d'aider et de participer au rayonnement du Musée national de la Marine, aux actions qu'il engage, à l'enrichissement de ses collections, et plus généralement au développement de la culture maritime.

"Les Bateaux d'Intérêt Patrimonial"

Fondation du Patrimoine maritime et fluvial

 

La fondation a pour vocation d'inventorier, de sauvegarder, de préserver et de promouvoir le patrimoine maritime et fluvial national.

"Le patrimoine maritime et fluvial suscite l'intérêt de milliers de Français qui ne comptent pas leur temps pour préserver les traces de notre histoire, de nos traditions, de notre passé.

Rendons-leur hommage, aidons-les !

Tel est l'objectif de la Fondation du Patrimoine Maritime et Fluvial".
Gérard d'Aboville

Repost 0
15 juin 2014 7 15 /06 /juin /2014 17:29

Du 29 Mai au premier Juin 2014

Le nombre de manifestations rassemblant des bateaux de tradition de fin mai à début juin est tel cette année (Saint-Tropez du 22 au 25 mai, Bandol du 29 mai au 1 juin et Sanary du 6 au 9 juin) qu'il nous a fallu faire un choix.

Après "les rencontre nautiques" de Menton fin avril, c'est à "La Valse des Campians" de Bandol que nous avons décidé de tirer quelques bords avec la baleinière AMERAMI et de rencontrer d'autres bateaux de traditions et leurs équipages.

==> Mercredi 28 Mai

Transfert de la baleinière dans le port de Bandol :

  • Rendez vous à la Petite Mer vers 8 H 30,
  • Préparation de la baleinière,
  • Un peu de navigation à l'aviron, mise en place sur la remorque,
  • Transfert par la route jusqu'à Bandol, et grutage,
  • Un peu d'aviron et amarrage, fin de mise à poste vers midi.

Rendez vous vendredi pour passer aux choses sérieuses.

Transfert et mise à l'eau sans problème, AMERAMI est gréée et prête à prendre la mer.
Transfert et mise à l'eau sans problème, AMERAMI est gréée et prête à prendre la mer.
Transfert et mise à l'eau sans problème, AMERAMI est gréée et prête à prendre la mer.

Transfert et mise à l'eau sans problème, AMERAMI est gréée et prête à prendre la mer.

==> Vendredi 30 Mai

Après un copieux petit déjeuner offert par l'Association "Pointus, Légendes et Traditions" de Bandol, c'est parti pour le premier "vire-vire".

Temps superbe pour une régate, vent sud ouest force 2 à 3, juste ce qu'il faut pour que la baleinière commence à vivre, pour les autres aussi d'ailleurs, ce qui permet tout au long des trois tours du parcours d'admirer bateaux et gréements, du plus petit au plus grand, qu'ils soient latins, auriques ou autres et d'apprécier les qualités de manœuvre des équipages.

Le soir un apéritif dinatoire agrémenté par le groupe Pavillon Noir interprétant des chants de marins permet de rester dans l'ambiance.

Du plus petit au plus grand tous les bateaux sont sous voiles. On marche bien. Mais impossible de rivaliser avec "Jeanine" la catalane, "La Faneuse" ou quelques "plans Cornu" ; Bien que classé dans la même catégorie (7 m et plus) on ne joue pas dans la même cour !!! Le soir c'est la "fiesta".
Du plus petit au plus grand tous les bateaux sont sous voiles. On marche bien. Mais impossible de rivaliser avec "Jeanine" la catalane, "La Faneuse" ou quelques "plans Cornu" ; Bien que classé dans la même catégorie (7 m et plus) on ne joue pas dans la même cour !!! Le soir c'est la "fiesta".
Du plus petit au plus grand tous les bateaux sont sous voiles. On marche bien. Mais impossible de rivaliser avec "Jeanine" la catalane, "La Faneuse" ou quelques "plans Cornu" ; Bien que classé dans la même catégorie (7 m et plus) on ne joue pas dans la même cour !!! Le soir c'est la "fiesta".
Du plus petit au plus grand tous les bateaux sont sous voiles. On marche bien. Mais impossible de rivaliser avec "Jeanine" la catalane, "La Faneuse" ou quelques "plans Cornu" ; Bien que classé dans la même catégorie (7 m et plus) on ne joue pas dans la même cour !!! Le soir c'est la "fiesta".
Du plus petit au plus grand tous les bateaux sont sous voiles. On marche bien. Mais impossible de rivaliser avec "Jeanine" la catalane, "La Faneuse" ou quelques "plans Cornu" ; Bien que classé dans la même catégorie (7 m et plus) on ne joue pas dans la même cour !!! Le soir c'est la "fiesta".

Du plus petit au plus grand tous les bateaux sont sous voiles. On marche bien. Mais impossible de rivaliser avec "Jeanine" la catalane, "La Faneuse" ou quelques "plans Cornu" ; Bien que classé dans la même catégorie (7 m et plus) on ne joue pas dans la même cour !!! Le soir c'est la "fiesta".

==> Samedi 31 Mai

Comme hier, après le casse croute, les bateaux s'élancent pour un nouveau parcours. Après un départ intéressant, force 3 à 4 dans les rafales, le vent tourne, faiblit et tombe : rare sont les bateaux qui finiront le premier tour.

L'après midi l'orchestre s'installe : quelques airs et la pluie commence à tomber, elle ne s'arrêtera que tard dans la soirée, le repas des équipages sera repoussé au lendemain.

Les marins fan de rugby vont pouvoir assister au match entre le RCT et Castre, le "Bouclier de Brennus" est en jeu ça rigole pas !!!

Les voiles sont gonflées, mais pas pour longtemps, bientôt ce sera "pétole" puis pluie.
Les voiles sont gonflées, mais pas pour longtemps, bientôt ce sera "pétole" puis pluie.
Les voiles sont gonflées, mais pas pour longtemps, bientôt ce sera "pétole" puis pluie.
Les voiles sont gonflées, mais pas pour longtemps, bientôt ce sera "pétole" puis pluie.

Les voiles sont gonflées, mais pas pour longtemps, bientôt ce sera "pétole" puis pluie.

==> Dimanche premier Juin

Aujourd'hui pas de "vire-vire", ce qui laisse le temps de faire le tour des stands et d'apprécier le choix et la qualité des artistes, artisans et commerçants tous en rapport avec les bateaux, la mer, et ... les vins de Bandol.

Le repas des équipages, annulé hier soir, est servi à midi sous un soleil magnifique ; La "Gardianne de taureau" délicieuse est heureusement accompagnée d'un vin de ... Bandol servi très frais.

Nous le savions : Une organisation superbe due à Michel Gillopé et son équipage des "Pointus, Légendes et Traditions".

L'après midi place aux très appréciés "Embarquements immédiats" à bord des "pointus" motorisés et aux groupes folkloriques qui envahissent les quais.

La baleinière ne participera pas à ces embarquements car sans moteur ça limite l'intérêt pour les participants. Les volontaires "tirer sur le bois mort" ne se bousculent jamais ...

==> Lundi 2 Juin

Rendez vous à 8 H 30 pour ramener la baleinière à son mouillage.

A midi c'est terminé.

A bientôt pour de nouvelles aventures.

Repost 0
21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 09:19

Du 25 au 28 Avril 2014


La ville de Menton organise les "rencontres nautiques de Menton" comportant plusieurs régates ouvertes :

  • aux voiliers de série habitables,
  • aux bateaux traditionnels.

La baleinière AMERAMI et la bête de l'Estaque IDA sont inscrites pour cette manifestation.

 

==> Vendredi 25 Avril

Il est 9 heure 30, nous prenons la route pour Menton où nous arrivons vers 14 heure au milieu d'embouteillages grandioses liés au stationnement des camions et des mobil-homes interdits d'accès en Italie, sans doute à cause des manifestations liées aux canonisations organisées à Rome ce dimanche.

 

Les bateaux sont mis à l'eau et armés pour pouvoir naviguer le lendemain, nous en profitons pour admirer le panorama de la ville vue du port : Splendide.

Transfert des bateaux vers Menton et mise à l'eau.
Transfert des bateaux vers Menton et mise à l'eau.
Transfert des bateaux vers Menton et mise à l'eau.
Transfert des bateaux vers Menton et mise à l'eau.
Transfert des bateaux vers Menton et mise à l'eau.

Transfert des bateaux vers Menton et mise à l'eau.

==> Samedi 26 Avril

Le matin nous sortons en mer avec AMERAMI et IDA pour "tirer quelques bords" et se préparer à la "compétition" de cet après midi.

Le vent n'est pas très clément, mais en fin de matinée, lorsque nous rentrons pour déjeuner, il se lève et on peut enfin en profiter.

 

Après le déjeuner on ressort pour participer au "vire-vire" des voiles latines, nous nous dirigeons vers la ligne de départ et quand le signal est donnée tous les bateaux "s'élancent, vers la bouée suivante", mais nous sommes tous scotchés car le vent est tombé et il n'y a pas moyen d'avancer, certains sortent les avirons mais personne n'atteindra la bouée.

 

Après de longs moments à chercher le vent nous rentrons remorqué par IDA, la course n'a pas été géniale mais l'ambiance était sympa et le panorama grandiose.

 

Le soir tous les équipages se retrouvent autour d'un repas organisé par le club nautique de Menton, les récompenses sont remises aux "vainqueurs de la course" et comme dans le village d'Astérix tous les gaulois font ripaille.

La régate est lancée, tous les bateaux sont immobiles.
La régate est lancée, tous les bateaux sont immobiles.
La régate est lancée, tous les bateaux sont immobiles.
La régate est lancée, tous les bateaux sont immobiles.

La régate est lancée, tous les bateaux sont immobiles.

==> Dimanche 27 Avril

Changement de temps, hier il faisait beau mais il n'y avait pas de vent, aujourd'hui le temps est pourri, il pleut, il fait froid il n'est pas question de sortir en mer pour prendre une douche.

A l'occasion d'une accalmie les bateaux sont sortis de l'eau et remis sur remorques, ils sont prêts pour le retour demain.

 

On en profite pour se promener dans les rues pittoresques de Menton, en guise de voile nous hissons les parapluies.

Changement de temps et d'occupation, la ville de Menton est pittoresque et très agréable.
Changement de temps et d'occupation, la ville de Menton est pittoresque et très agréable.
Changement de temps et d'occupation, la ville de Menton est pittoresque et très agréable.

Changement de temps et d'occupation, la ville de Menton est pittoresque et très agréable.

==> Lundi 28 Avril

Nous prenons la route et rentrons à Toulon.

 

L'invincible armada est de retour au chantier, il faudra attendre une semaine pour avoir un temps qui nous permette de remettre les bateaux à l'eau pour les conduire à leur amarrage.

Fin de l'aventure, les embarcations sont de retour au chantier puis, après une semaine d'attente, à leurs pontons.
Fin de l'aventure, les embarcations sont de retour au chantier puis, après une semaine d'attente, à leurs pontons.

Fin de l'aventure, les embarcations sont de retour au chantier puis, après une semaine d'attente, à leurs pontons.

Repost 0
7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 17:29


PROJET DE MISE EN VALEUR DU "PRÉ AUX BATEAUX" DU FORT BALAGUIER



En 2004-2005, suite à une demande émanant d’ élus de communes de la Rade de Toulon, relative à la mise en valeur du "Pré aux Bateaux"  du Fort Balaguier à La Seyne sur Mer, l’ASET a mené une réflexion détaillée sur la faisabilité et l’intérêt de la création d'un chantier du patrimoine maritime.




L’ idée force est de réhabiliter un site gagné sur la mer au début du siècle dernier, sur lequel fut installé un chantier naval artisanal, et présentant actuellement des bateaux anciens qui, faute d'entretien et étant devenus des épaves, rendent ce lieu triste, désolant et dangereux au point qu'il est, depuis longtemps, interdit au public.


Le projet consiste à remettre en état les infrastructures encore existantes de manière à pouvoir utiliser cet espace pour créer un "Chantier du Patrimoine Maritime" destiné à entretenir, voire construire, des bateaux de tradition.


Intérêt

 

  Cette mise en valeur permettrait, outre le fait de sauvegarder un ensemble devenu unique sur la Rade de Toulon et la région, de créer:

- un espace muséal dynamique:

    Les bateaux "exposés" seront des bateaux navigants et entretenus par leurs propriétaires, sélectionnés en fonction de leur intérêt patrimonial. Le site deviendra par conséquent actif et, en lieu et place d'une "collection" statique et vieillissante, seront présentés, au hasard des périodes d'entretien propres à chacun, des bateaux différents;

 - un conservatoire de la charpenterie navale bois et des techniques associées,(calfatage, forge, voilerie, gréement ...):

     Outre la construction de petites unités à fort impact historique et culturel, un tel chantier correspond à un besoin permanent nécessité par la sauvegarde des bateaux anciens.

     Ce "chantier" pourrait avantageusement bénéficier du concours des rares artisans locaux possédant encore ces pratiques et permettrait d'offrir aux élèves de l'Institut de Formation aux Métiers de la Mer une mise en pratique de l'enseignement qui leur est dispensé.


 

Dossier d’ orientation


  L'ASET a constitué, sur fonds propres, un dossier d’ orientation préliminaire comprenant:


 1 - L'analyse des interférences avec les projets actuels.


   2  - L'étude des travaux à entreprendre:

- travaux de sauvegarde urgents,

- travaux de remise en état de deux des quatre rampes d'échouage,

- travaux d'aménagement.


  3 - Un proposition d’axes de pilotage du projet pour en assurer la viabilité.



Pour plus d’ informations sur ce dossier, n’ hésitez pas à prendre contact avec notre Président.

 

Repost 0

A . S . E . T .

  • : Association pour la Sauvegarde des Embarcations Traditionelles
  • Association pour la Sauvegarde des Embarcations Traditionelles
  • : Ce blog présente les valeurs et les actions menées par L'A.S.E.T. Association Varoise, basée à Six Fours, dont la vocation est : La sauvegarde des embarcations traditionnelles, et le maintien des traditions maritimes.
  • Contact

Recherche