Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2013 2 29 /10 /octobre /2013 08:54

Juin 2012

Chaleur et mistral, la coque sèche et s'ouvre, les bordés travaillent.

Même si, dès que l'air redevient un peu humide ils se referment, maintenir un certain degré d'hygrométrie et limiter ainsi les "mouvements" de bordés serait une bonne chose.

Entre les couvertures humides et les brumisateurs nous choisissons un système d'arrosage à partir de tuyaux "percés" ordinairement utilisés pour l'arrosage des jardins.

Quarante mètres de tuyaux achetés à la coopérative agricole, quelques raccords rapides et des crochets, et voilà deux belles guirlandes permettant de doucher notre coque dès que les bordés font mine de s'ouvrir.

C'est efficace, un jour de grand mistral deux heures d'arrosage suffisent à resserrer le tout et, de plus, c'est agréable pour le personnel ; par grande chaleur l'atelier ne ressemble plus à un four mais à un sauna.

Double ceinture de tuyau pour assurer la douche de "Madame".
Double ceinture de tuyau pour assurer la douche de "Madame".
Double ceinture de tuyau pour assurer la douche de "Madame".

Double ceinture de tuyau pour assurer la douche de "Madame".

Partager cet article

Repost 0

commentaires

d'Arbonneau 30/10/2013 13:28

En Bretagne la météo assure le plus souvent le degré d'hygrométrie nécessaire... Quoique.

jim 29/10/2013 13:56

une autre méthode un peu plus couteuse certes, mais bon...
partir travailler sous les tropiques, 80% mini d'humidité, ou à la rigueur en Guyane...

A . S . E . T .

  • : Association pour la Sauvegarde des Embarcations Traditionelles
  • Association pour la Sauvegarde des Embarcations Traditionelles
  • : Ce blog présente les valeurs et les actions menées par L'A.S.E.T. Association Varoise, basée à Six Fours, dont la vocation est : La sauvegarde des embarcations traditionnelles, et le maintien des traditions maritimes.
  • Contact

Recherche