Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 juin 2014 6 21 /06 /juin /2014 07:21

Avril  et  Mai  2014

Le capot du rouf moteur avait été rénové pour pouvoir être ajusté sur les hiloires, il n'est pas terminé pour autant.

Avant sa mise en place il faut encore:

  • Stratifier l'extérieur,
  • Peindre l'intérieur et l'extérieur,
  • Confectionner, poser et vernir les baguettes d'encadrement et le bandeau arrière,
  • Poser le panneau central, les deux manches à air et les mains courantes,
  • Poser et câbler les feux de route, le feu de marque et les deux plafonniers,
  • Mettre en place le pare brise.
Confection et présentation de l'entourage, peintures, stratification et ponçages.
Confection et présentation de l'entourage, peintures, stratification et ponçages.
Confection et présentation de l'entourage, peintures, stratification et ponçages.
Confection et présentation de l'entourage, peintures, stratification et ponçages.

Confection et présentation de l'entourage, peintures, stratification et ponçages.

Les baguettes, quart de rond sur les faces extérieures, n'ont pas qu'un but esthétique; elles constituent le logement du joint néoprène d'étanchéité du capot et assurent le blocage de la stratification.

Confectionnées dans le bois des anciennes hiloires et ajustées pour satisfaire à leurs fonctions, elles ne seront posées définitivement qu'après stratification et peinture.

La stratification n'étant pas la spécialité et encore moins la passion d'aucun d'entre nous, c'est en suivant les conseils et les procédures de spécialistes amis que nous reconstituons une stratification identique à l'origine (surprenant vue les dates de construction on aurait pensé à un entoilage) soit :

  • Stratification polyester,
  • Une couche de mat,
  • Une couche de rowing de 400g/m2.

Après la stratification la mise en peinture est un régal, même si trois couches sont nécessaires avec ... un ponçage entre chaque couche.

 

 

Peinture, ponçage (à la main avec contrôle qualité), peinture, ponçage ... ça n'en finit plus, Qu'importe c'est le résultat qui compte.
Peinture, ponçage (à la main avec contrôle qualité), peinture, ponçage ... ça n'en finit plus, Qu'importe c'est le résultat qui compte.
Peinture, ponçage (à la main avec contrôle qualité), peinture, ponçage ... ça n'en finit plus, Qu'importe c'est le résultat qui compte.
Peinture, ponçage (à la main avec contrôle qualité), peinture, ponçage ... ça n'en finit plus, Qu'importe c'est le résultat qui compte.

Peinture, ponçage (à la main avec contrôle qualité), peinture, ponçage ... ça n'en finit plus, Qu'importe c'est le résultat qui compte.

C'est ensuite le montage des accessoires, et ils sont nombreux:

  • Le panneau central qui nécessite deux platines sous les charnières, un ajustage du loquet de verrouillage et bien sur, un joint d'étanchéité,
  • Les supports des feux de navigation,
  • Le coffret du feu de marque, qui devra être démontable pour accéder à sa lampe,
  • Les manches à air,
  • Les mains courantes,
  • Enfin l'entourage vissé sous tapons bois.

Tout est monté sur une couche d'élastomère à l'exception des trois feux et du coffret du feu de marque qui reçoivent un joint caoutchouc.

 

 

Mise en place de l'entourage, des mains courantes, des manches à air, des feux et du panneau central.
Mise en place de l'entourage, des mains courantes, des manches à air, des feux et du panneau central.
Mise en place de l'entourage, des mains courantes, des manches à air, des feux et du panneau central.
Mise en place de l'entourage, des mains courantes, des manches à air, des feux et du panneau central.

Mise en place de l'entourage, des mains courantes, des manches à air, des feux et du panneau central.

Le capot est retourné pour câbler les feux de route bâbord et tribord, le feu de marque, les deux plafonniers, et mettre en place le joint néoprène d'étanchéité entre hiloires et capot.

Le capot du rouf moteur étant amovible il sera raccordé à l'installation électrique du bord  par des liaisons démontables :

  • Deux câbles pour l'éclairage et les feux, branchés par un connecteur à proximité du tableau d'alimentation,
  • Un câble pour le 12 V alimentant le compas et le GPS, branché sur un sucre dans le coffret pupitre.

Nouveau demi-tour, le dernier sans doute :

  • montage, test et essais des feux,
  • mise en place du pare brise.
Câblage de l'intérieur du capot, pose des plafonniers, de l'éclairage de la marque, du joint d'étanchéité et du pare brise.
Câblage de l'intérieur du capot, pose des plafonniers, de l'éclairage de la marque, du joint d'étanchéité et du pare brise.
Câblage de l'intérieur du capot, pose des plafonniers, de l'éclairage de la marque, du joint d'étanchéité et du pare brise.
Câblage de l'intérieur du capot, pose des plafonniers, de l'éclairage de la marque, du joint d'étanchéité et du pare brise.

Câblage de l'intérieur du capot, pose des plafonniers, de l'éclairage de la marque, du joint d'étanchéité et du pare brise.

Capot terminé, il reste à le mettre en place.

Opération connue et rodée car déjà effectuée plusieurs fois pour l'ajustage des hiloires ... Il faudra la renouveler pour l'embarquement du moteur.

Trois hommes deux palans plus tard c'est chose faite, reste à percer les hiloires et mettre en place les 14 vis à sous tête carrées et écrous papillon qui fixent le capot sur les hiloires.

Et enfin, dernière chose, faire une ultime couche de peinture pour masquer les outrages dus aux montages.

Capot habillé prêt à être monté, capot en place, dernières retouches de peinture.
Capot habillé prêt à être monté, capot en place, dernières retouches de peinture.
Capot habillé prêt à être monté, capot en place, dernières retouches de peinture.
Capot habillé prêt à être monté, capot en place, dernières retouches de peinture.

Capot habillé prêt à être monté, capot en place, dernières retouches de peinture.

Repost 0
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 16:10

Fin Février 2014

Préparation et mise en place des cales pieds.

 

Les cales pieds avaient été soigneusement démontés et mis en attente pour être récupérés et réinstallés.

 

Ils sont décapés, poncés pour faire disparaitre les traces du temps puis refixés sur le pont toujours suivant les mêmes principes :

  • Mise en place d'un  ruban de protection,
  • Interposition d'un élastomère,
  • Fixation par vis inox,
  • Masquage des vis par des tapons,
  • Vernis.

 

Les cales pieds récupérés sont remis en place, le pont continue à se garnir.
Les cales pieds récupérés sont remis en place, le pont continue à se garnir.
Les cales pieds récupérés sont remis en place, le pont continue à se garnir.

Les cales pieds récupérés sont remis en place, le pont continue à se garnir.

Encore beaucoup de temps pour le ponçage.

Quelques réparations sont tout de même nécessaires, colle époxy encore ; puis ajustage des angles de pose sur le pont, alésage des perçages pour le vissage.

La seule crainte sera la pose avec reprise du cintrage sans "casser".

Mise en place des tapons, nouveau ponçage et enfin les traditionnelles couches de vernis avec ponçage intermédiaire et délais de 24 heures entre couches.

Puis les cales pieds sont vernis. Marinette la mascotte du chantier vient contrôler le travail.
Puis les cales pieds sont vernis. Marinette la mascotte du chantier vient contrôler le travail.

Puis les cales pieds sont vernis. Marinette la mascotte du chantier vient contrôler le travail.

Repost 0
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 14:23

Janvier  2014

 

Le pont est terminé, l'accastillage est de retour du chromage.

Sa mise en place nécessite quelques perçages dans le pont, pas n'importe où, mais de préférence au droit des remplis qui ont été posés dans ce but lors de la construction de la charpente de pont.

Le deuxième impératif reste l'étanchéité du pont au droit des dits perçages et la protection du pont sous les pièces d'accastillage.

Pour satisfaire à ce dernier point :

  • toutes les pièces,
  • toutes les vis,
  • tous les boulons de fixation,

sont en acier inoxydable "A4" et sont montées avec un élastomère.

Plage avant, bittes, chaumards, support du mât de flamme, écubier et balcon.
Plage avant, bittes, chaumards, support du mât de flamme, écubier et balcon.
Plage avant, bittes, chaumards, support du mât de flamme, écubier et balcon.
Plage avant, bittes, chaumards, support du mât de flamme, écubier et balcon.
Plage avant, bittes, chaumards, support du mât de flamme, écubier et balcon.
Plage avant, bittes, chaumards, support du mât de flamme, écubier et balcon.

Plage avant, bittes, chaumards, support du mât de flamme, écubier et balcon.

Le perçage des orifices pour la mise en place de certaines pièces permet d'extraire "des échantillons" de pont pour le "service contrôle qualité":

 

 

 

 

 

 

 

 

Le "carottage" met en évidence :

  • Les lattes de teck de 8 mm,
  • collées sur un contreplaqué marine de 10 mm,
  • et le joint élastomère.

 

 

 

 

 

Nables de gazoles (remplissage et accès aux jauges) et baguettes de protection des hiloires.
Nables de gazoles (remplissage et accès aux jauges) et baguettes de protection des hiloires.
Nables de gazoles (remplissage et accès aux jauges) et baguettes de protection des hiloires.
Nables de gazoles (remplissage et accès aux jauges) et baguettes de protection des hiloires.

Nables de gazoles (remplissage et accès aux jauges) et baguettes de protection des hiloires.

Le ruban orange visible sur les photos n'est qu'une protection du pont pour faciliter le nettoyage des bavures d'élastomère.

Le feu de poupe nécessite un presse étoupe de pont et un support bien particulier sur l'hiloire arrière. Sa connexion, première du genre sur la vedette, a fait la joie de notre électricien.

Plage arrière, bittes, chaumards, feu de poupe, support du mât de pavillon et nable de remplissage de l'eau douce.
Plage arrière, bittes, chaumards, feu de poupe, support du mât de pavillon et nable de remplissage de l'eau douce.
Plage arrière, bittes, chaumards, feu de poupe, support du mât de pavillon et nable de remplissage de l'eau douce.
Plage arrière, bittes, chaumards, feu de poupe, support du mât de pavillon et nable de remplissage de l'eau douce.
Plage arrière, bittes, chaumards, feu de poupe, support du mât de pavillon et nable de remplissage de l'eau douce.

Plage arrière, bittes, chaumards, feu de poupe, support du mât de pavillon et nable de remplissage de l'eau douce.

Repost 0
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 17:02

Fin janvier 2014

Avant de les redescendre pour les stratifier et les équiper il faut ajuster les capots et leur portage.

Une fois monté définitivement le capot de la chambre sera fixe; par contre le capot du rouf moteur sera démontable de façon à pouvoir débarquer le moteur si cela est nécessaire.

Le capot de la chambre vient se loger sur la façade dans une feuillure et sur l'arrière des hiloires par l'intermédiaire d'un surbeau de chaque côté.

Lors de sa présentation un léger creux apparaît en partie centrale sur l'avant et il reste une réparation à terminer sur un angle.

Un "travail de carrossier" va permettre de remettre tout ça en ordre :

  • Masquage des portées au droit des réparations,
  • Pose de baguettes de contreplaqué à la colle époxy,
  • Ponçage,
  • Nouvelle couche d'époxy et ponçage fin.
Réparation du capot de la chambre.
Réparation du capot de la chambre.
Réparation du capot de la chambre.
Réparation du capot de la chambre.

Réparation du capot de la chambre.

L'ajustage de l'avant des hiloires ayant été fait précédemment, il ne reste plus qu'à monter la baguette inox de recouvrement du joint entre capot et façade.

Le tout est bien entendu monté sans joint élastomère car après avoir acquis la certitude que l'ensemble s'ajuste correctement il faudra encore démonter le capot pour le stratifier.

Ajustage sur la façade et mise en place de la baguette de recouvrement du joint.
Ajustage sur la façade et mise en place de la baguette de recouvrement du joint.
Ajustage sur la façade et mise en place de la baguette de recouvrement du joint.
Ajustage sur la façade et mise en place de la baguette de recouvrement du joint.

Ajustage sur la façade et mise en place de la baguette de recouvrement du joint.

Le capot du rouf moteur est d'un montage différent.

Il repose sur les hiloires et s'emboîte grâce à un surbeau, l'étanchéité étant assurée par un joint caoutchouc et un serrage par 16 boulons répartis sur sa périphérie.

Lors de la présentation la portée entre capot et hiloire n'est pas parfaite.

Traçage puis rabotage des hiloires permettent après plusieurs présentations d'obtenir quelque chose de satisfaisant.

Les deux parties avant du rouf moteur, pièces d'origine, faisant apparaitre un léger creux sont rectifiées à la colle époxy après coffrage en contre plaqué.

Ajustage du capot moteur qui restera démontable.
Ajustage du capot moteur qui restera démontable.
Ajustage du capot moteur qui restera démontable.
Ajustage du capot moteur qui restera démontable.

Ajustage du capot moteur qui restera démontable.

Repost 0
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 10:18

Janvier 2014

Les ébauches étant correctes, elles sont redéposées au sol pour continuer le travail.

La partie supérieure de chaque hiloire est posée collée vissée par un assemblage à mi bois.

La découpe pour les hublots est faite à la défonceuse équipée d'une fraise à copier, à partir d'un gabarit confectionné au préalable.

Les courbes supérieures sont tracées et débitées, elles correspondent tant aux gabarits qu'aux formes des ferrures de recouvrement des champs des hiloires.

Nouvelle présentation à bord, cette fois on peut présenter les capots, vérifier et ajuster les portages, repérer la position des quelques 120 vis qui fixeront les hiloires sur les élongis et la façade de la chambre.

Présentation des ébauches.
Présentation des ébauches.
Présentation des ébauches.
Présentation des ébauches.
Présentation des ébauches.

Présentation des ébauches.

Les hiloires sont déposées à nouveau :

  • on usine les feuillures pour la pose des hublots,
  • on effectue les perçages et les lamages des vis de fixation sur les élongis et la façade de chambre.

Après un ponçage fin intérieur et extérieur, hublots et contre hublots (qui sortent du chromage) sont mis en place.

C'est enfin la pose définitive, toute l'équipe est réquisitionné.

Finitions des hiloires et pose définitive.
Finitions des hiloires et pose définitive.
Finitions des hiloires et pose définitive.
Finitions des hiloires et pose définitive.
Finitions des hiloires et pose définitive.

Finitions des hiloires et pose définitive.

La mise en place ne pose aucun problème, nous avons l'entraînement, c'est en fait la troisième fois que nous présentons les hiloires à bord.

Cette fois des joints élastomère sont coulés entre hiloires et façade de chambre ainsi qu'entre pont et bases des hiloires sur l'arrière; 18 serre-joints et on peut présenter les deux capots.

Pré perçage et mise en place des vis de fixation dans les élongis et sur la façade.

Les hiloires sont enfin en place.

Mise en place et présentation des capots.
Mise en place et présentation des capots.
Mise en place et présentation des capots.
Mise en place et présentation des capots.
Mise en place et présentation des capots.

Mise en place et présentation des capots.

La suite, moins angoissante mais toute aussi importante, prendra encore un temps non négligeable, toutes les éléments sont fixés en intercalant un joint élastomère pour assurer l'l'étanchéité entre eux :

  • Confection et pose du surbeau arrière,
  • Pose, arasage et ponçage des tapons sur toutes les têtes de vis,
  • Mise en place des baguettes de protection des champs des hiloires,
  • Réalisation des joints entre pont et hiloires.

 

 

Angles avant du rouf moteur, surbeau arrière, joints de pont, baguettes de protection, arasage des tapons.
Angles avant du rouf moteur, surbeau arrière, joints de pont, baguettes de protection, arasage des tapons.
Angles avant du rouf moteur, surbeau arrière, joints de pont, baguettes de protection, arasage des tapons.
Angles avant du rouf moteur, surbeau arrière, joints de pont, baguettes de protection, arasage des tapons.
Angles avant du rouf moteur, surbeau arrière, joints de pont, baguettes de protection, arasage des tapons.

Angles avant du rouf moteur, surbeau arrière, joints de pont, baguettes de protection, arasage des tapons.

Repost 0
22 février 2014 6 22 /02 /février /2014 14:07

Octobre   2013

Vu l'état des anciennes hiloires (voir photo) la confection de nouveaux éléments est incontournable.

Un gabarit est indispensable, les anciennes hiloires étant trop abimées, cintrées et trop lourdes à manœuvrer pour être utilisées en temps que tels.

Chaque hiloire faisant 5,80 mètres de long et 0,70 mètre de haut, il serait souhaitable de disposer de deux demi plateaux de sapelli de dimensions correspondantes et prévoir des ajuts pour la partie haute au droit des hublots.

C'est en fait un plateau de 6,20 mètres par 0,80 mètre (aubier compris) que notre fournisseur nous livre, on va donc positionner les deux gabarits "tête bêche".

La façade de la chambre est toujours positionnée par son chantier et la façade du rouf moteur mise en place lors de la confection du pont, quatre "jambettes" permettent de  fixer les deux capots dans leur position définitive.

Ancienne hiloire. Mise en place des capots et contrôle de leur positionnement avec les montants d'origine.
Ancienne hiloire. Mise en place des capots et contrôle de leur positionnement avec les montants d'origine.
Ancienne hiloire. Mise en place des capots et contrôle de leur positionnement avec les montants d'origine.
Ancienne hiloire. Mise en place des capots et contrôle de leur positionnement avec les montants d'origine.
Ancienne hiloire. Mise en place des capots et contrôle de leur positionnement avec les montants d'origine.
Ancienne hiloire. Mise en place des capots et contrôle de leur positionnement avec les montants d'origine.

Ancienne hiloire. Mise en place des capots et contrôle de leur positionnement avec les montants d'origine.

La confection des gabarits peut commencer.

Nous fixons des "jambettes" reliant les capots aux élongis :

  • tous les 20 centimètres sur l'avant pour nous donner les hauteurs et les courbes des hiloires,
  • 3 jambettes suffiront sur l'arrière car le rouf est rectiligne.

Le tout est assemblé avec des morceaux de contreplaqué et on obtient les gabarits "style cageot" que l'on s'empresse de démonter pour les positionner sur notre plateau pour le traçage.

Fabrication des gabarits.
Fabrication des gabarits.
Fabrication des gabarits.
Fabrication des gabarits.

Fabrication des gabarits.

Vérification multiples avant de se lancer, scie circulaire en main, dans la découpe du plateau. Il y a très peu de marge et nous n'avons pas droit à l'erreur sur ce coup.

Nouvelle présentation des gabarits, positionnement de la pièce à rajouter et des hublots, traçage et découpe des ébauches de ce qui devrait devenir des hiloires.

Découpe du plateau et ébauches des hiloires.
Découpe du plateau et ébauches des hiloires.
Découpe du plateau et ébauches des hiloires.
Découpe du plateau et ébauches des hiloires.

Découpe du plateau et ébauches des hiloires.

À ce stade et avant l'assemblage définitif des pièces nous préférons faire une première présentation à bord.

Quelques retouches, les courbes semblent bonnes et les longueurs correctes. Les gabarits n'étaient pas si mauvais que ça.

Présentation des ébauches.
Présentation des ébauches.
Présentation des ébauches.
Présentation des ébauches.

Présentation des ébauches.

Repost 0
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 10:28

Septembre   2013

 

Le tableau arrière ne pouvait être "habillé" qu'après avoir terminé le pont.

En effet, l'entourage du tableau arrière qui, outre la finition qu'il apporte, à surtout pour but de protéger des infiltrations d'eaux les extrémités des bordés ainsi que l'arrière du pont, ne pouvait être monté avant ce dernier.

La partie arrière de la ceinture et sa bande de protection, montées provisoirement, sont déposées.

Vues sur les extrémités arrières des bordés et du pont.
Vues sur les extrémités arrières des bordés et du pont.
Vues sur les extrémités arrières des bordés et du pont.

Vues sur les extrémités arrières des bordés et du pont.

Le "plaquage" effectué en quatre pièces de sapelli de 15 mm d'épaisseur pour 12 cm de large se fait en plusieurs étapes :

  • Ebauche,
  • Présentation,
  • Traçage aux formes extérieures,
  • Ajustage,
  • Report des côtes extérieures aux formes intérieures,
  • Finition quart de rond sur les chants.
Présentation de l'ébauche, traçage et ajustage.
Présentation de l'ébauche, traçage et ajustage.
Présentation de l'ébauche, traçage et ajustage.

Présentation de l'ébauche, traçage et ajustage.

Le montage est fait par vissage dans le tableau avec interposition d'une couche d'élastomère (type sikaflex) entre les extrémités des bordés et de pont et le "plaquage".

La partie arrière de la ceinture remontée par boulonnage traversant la coque, toutes les vis et boulons sont masqués et étanchés par la pose de tapons collés à l'époxy.

Mise en place des tapons.
Mise en place des tapons.
Mise en place des tapons.

Mise en place des tapons.

Arasage et ponçage des tapons, nettoyage du surplus d'élastomère, pose de la bande de protection en laiton chromé.

La bande est fixée par vis inox A4, têtes fraisées bombées, en lieu et place des vis laiton chromés d'origine; une couche d'élastomère est interposée entre la bande et le bois pour parfaire l'étanchéité et ... l'ajustage.

Il ne reste plus grand chose du minium posé lors de la rénovation de la coque, un bon coup de peinture s'impose, dommage que ce ne soit pas vernis.
Il ne reste plus grand chose du minium posé lors de la rénovation de la coque, un bon coup de peinture s'impose, dommage que ce ne soit pas vernis.
Il ne reste plus grand chose du minium posé lors de la rénovation de la coque, un bon coup de peinture s'impose, dommage que ce ne soit pas vernis.

Il ne reste plus grand chose du minium posé lors de la rénovation de la coque, un bon coup de peinture s'impose, dommage que ce ne soit pas vernis.

Repost 0
2 février 2014 7 02 /02 /février /2014 16:35

Septembre  2013

 

Le tableau électrique d'origine a été refondu :

  • Démontage complet,
  • Décapage,
  • Peinture,
  • Vérification des fusibles,
  • Test et remplacement des interrupteurs défectueux,
  • Réorganisation des circuits en fonction du nouveau câblage ; en partant de la gauche :
    • Sécurité, Sirène et Projecteur,
    • Alimentation du convertisseur 24 V / 12 V du tableau de bord pour le compas, le GPS, les prises allume-cigare des divers chargeurs, ...),
    • Alimentation du convertisseur 24V / 12V de la cabine pour la radio, les prises allume-cigare des chargeurs ...
    • Servitudes diverses, pompes (sauf pompe de cale), réfrigérateur, WC, ...
    • Eclairages des cabines, Feux de routes, Feu de mat.
  • Ajout d'un bornier de branchement des divers éclairages pour supprimer deux boîtes de dérivations,
  • Remplacement du voyant "présence tension" par une LED,
  • Fabrication de nouveaux joints de presses étoupe à partir d'une feuille de néoprène pour remplacer les anciens inutilisables.
Le tableau électrique est refondu et réinstallé à son ancienne place.
Le tableau électrique est refondu et réinstallé à son ancienne place.
Le tableau électrique est refondu et réinstallé à son ancienne place.

Le tableau électrique est refondu et réinstallé à son ancienne place.

Puis la "goulotte" est fermée pour cacher et protéger les câbles, il ne reste plus qu'à la peindre.

Puis la "goulotte" est fermée pour cacher et protéger les câbles, il ne reste plus qu'à la peindre.

En parrallèle côté tribord, à la droite du timonier, on fabrique un boitier qui recevra :

  • dans sa partie supérieure :
  • Quatre interrupteurs de commande :
    • Feux de route,
    • Feu de mat,
    • Projecteur,
    • Compas / GPS,
  • Deux prises allume-cigare 12 V,
  • Trois fusibles de protection des alarmes du moteur (température d'eau / pression d'huile),
  • Un horamètre qui nous donnera le temps de fonctionnement du moteur,
  • Une clé de contact.
  • dans sa partie inférieure, pour limiter au maximum la longueur des câbles entre les batteries et le démarreur, un dispositif de coupure des batteries de démarrage.
Boitier en cours de fabrication, il est fermé par un couvercle rabattable sur lequel seront fixés les divers équipements. Le coupe batterie est monté en partie basse.
Boitier en cours de fabrication, il est fermé par un couvercle rabattable sur lequel seront fixés les divers équipements. Le coupe batterie est monté en partie basse.
Boitier en cours de fabrication, il est fermé par un couvercle rabattable sur lequel seront fixés les divers équipements. Le coupe batterie est monté en partie basse.

Boitier en cours de fabrication, il est fermé par un couvercle rabattable sur lequel seront fixés les divers équipements. Le coupe batterie est monté en partie basse.

Repost 0
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 10:10

Août  2013

Pour respecter le style du pont d'origine nous avons choisi des lattes de teck de 41 mm de large sur 8 mm d'épaisseur, posées cintrées de manière à suivre la courbe du plat bord et se terminant droites sur la plage avant.

Les lattes ne faisant que 4 mètres de long, le calcul des coupes et raccords, un raccord une latte sur trois, et pas de coupes sur les plages avant et arrière, n'est pas des plus simples.

Le collage est fait à la colle "Bostik - Epiphen 4406", les lattes sont maintenues en place par vis et rondelles placées dans les joints au droit des barreaux et barrotins. Vis qui servent aussi d'entretoise pour régler la largeur des joints de pont (5 à 6 mm, ce qui correspond tant aux joints calfatés d'origine, qu'à la fiche technique du mastic élastique prévu pour cet usage, "Bostik - SIMSON MSR DECK CAULK").

Pose des lattes de teck sur le contre plaqué, serre-joints, gueuses de fonte, colle, vis, rondelles et cales.
Pose des lattes de teck sur le contre plaqué, serre-joints, gueuses de fonte, colle, vis, rondelles et cales.
Pose des lattes de teck sur le contre plaqué, serre-joints, gueuses de fonte, colle, vis, rondelles et cales.
Pose des lattes de teck sur le contre plaqué, serre-joints, gueuses de fonte, colle, vis, rondelles et cales.

Pose des lattes de teck sur le contre plaqué, serre-joints, gueuses de fonte, colle, vis, rondelles et cales.

Le travail de collage n'a rien d'agréable et on se prend à regretter de ne pas avoir choisi le montage classique d'un pont massif en 18 mm.

D'autant plus que l'étape suivante, le grattage des joints au ciseau à bois pour éliminer les surplus de colle avant la mise en place du mastic colle, constitue une belle galère.

La suite c'est la confection et la pose des tapons sur l'entourage de pont puis le ponçage tapons et pont.

Plus de trace de colle, juste un mauvais souvenir.

Grattage des joints et nettoyage du pont, quelques heures et trois ampoules dans la main droite.
Grattage des joints et nettoyage du pont, quelques heures et trois ampoules dans la main droite.
Grattage des joints et nettoyage du pont, quelques heures et trois ampoules dans la main droite.
Grattage des joints et nettoyage du pont, quelques heures et trois ampoules dans la main droite.

Grattage des joints et nettoyage du pont, quelques heures et trois ampoules dans la main droite.

Pas d'autre solution pour jointoyer le tout que le pistolet à colle (pneumatique emprunté au Chantier Robin Marine) et la spatule.

Et on se retrouve avec un pont semblable à une route fraichement goudronnée, réellement désespérant.

Réalisation des joints de pont, était ce vraiment la peine de tout poncer avant ?
Réalisation des joints de pont, était ce vraiment la peine de tout poncer avant ?
Réalisation des joints de pont, était ce vraiment la peine de tout poncer avant ?
Réalisation des joints de pont, était ce vraiment la peine de tout poncer avant ?

Réalisation des joints de pont, était ce vraiment la peine de tout poncer avant ?

Nouveau ponçage et notre pont réapparaît dans toute sa splendeur.

Confection et pose de la moulure sur l'arrière de la plage arrière, quatre couches de vernis bi-composant sur l'entourage de pont et les pièces centrales et c'est terminé.

Notre photographe n'attendra même pas que l'on enlève le papier de masquage pour rendre compte du travail et du résultat.

Pont terminé, c'est promis on enlèvera le ruban de masquage avant la mise à l'eau.
Pont terminé, c'est promis on enlèvera le ruban de masquage avant la mise à l'eau.
Pont terminé, c'est promis on enlèvera le ruban de masquage avant la mise à l'eau.
Pont terminé, c'est promis on enlèvera le ruban de masquage avant la mise à l'eau.

Pont terminé, c'est promis on enlèvera le ruban de masquage avant la mise à l'eau.

Repost 0
13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 17:09

Juillet 2013

Bien que ce soit techniquement plus long et plus complexe, au pont classique d'origine en iroko de 18 mm, nous avons préféré un pont latté en teck de 8 mm sur un contre plaqué CTBX de 10 mm. Les coûts étant sensiblement identiques, la fiabilité et la longévité ont été les facteurs déterminants.

Les entourages de pont seront en sapeli vernis à l'image du poinçon et des pièces centrales du pont.

Compte tenu des différentes découpes, plats bords, panneaux, hiloires, nables de pont, et des dimensions des feuilles de contre plaqué, il a fallu réaliser autant de gabarits que d'éléments nécessaires pour couvrir la totalité du pont, soit 16 au total, et ce, en faisant en sorte que les liaisons se fassent toujours sur un barrot ou un barrotin.

Plage avant avec contre plaqué et entourage de pont en place.
Plage avant avec contre plaqué et entourage de pont en place.
Plage avant avec contre plaqué et entourage de pont en place.

Plage avant avec contre plaqué et entourage de pont en place.

Découpe des éléments, présentation, traçage des portées sur barrots, barrotins, élongis et préceintes sur la face intérieur, masquage des dites portées et mise en peinture de la face intérieur (mieux vaut peindre l'intérieur avant montage mais pas question de peindre à l'emplacement de la colle).

Le montage est réalisé par collage à l'époxy et vissage sur les préceintes, les barrots, les barrotins et les élongis.

Plage avant, passes avant, montage de l'entourage de pont.
Plage avant, passes avant, montage de l'entourage de pont.
Plage avant, passes avant, montage de l'entourage de pont.

Plage avant, passes avant, montage de l'entourage de pont.

Contreplaqué en place il faut réaliser l'entourage de pont.

Nouveaux gabarits, obligation de dédoubler des plateaux de 27 mm à la scie circulaire sur notre petit combiné bois car notre entourage doit faire 8 mm d'épaisseur.

Cette épaisseur ne nous permettant pas de visser et tamponner l'entourage il est lui aussi collé à l'époxy et appliqué provisoirement par vis et rondelles qui seront une à une remplacées, après perçage, par des chevilles bois qui, une fois poncées, auront l'apparence de tapons.

Passes avant, vissage provisoire de l'entourage, plage arrière et nable de pont pour réservoir de gazole.
Passes avant, vissage provisoire de l'entourage, plage arrière et nable de pont pour réservoir de gazole.
Passes avant, vissage provisoire de l'entourage, plage arrière et nable de pont pour réservoir de gazole.

Passes avant, vissage provisoire de l'entourage, plage arrière et nable de pont pour réservoir de gazole.

Repost 0

A . S . E . T .

  • : Association pour la Sauvegarde des Embarcations Traditionelles
  • Association pour la Sauvegarde des Embarcations Traditionelles
  • : Ce blog présente les valeurs et les actions menées par L'A.S.E.T. Association Varoise, basée à Six Fours, dont la vocation est : La sauvegarde des embarcations traditionnelles, et le maintien des traditions maritimes.
  • Contact

Recherche