Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 10:18

Janvier 2014

Les ébauches étant correctes, elles sont redéposées au sol pour continuer le travail.

La partie supérieure de chaque hiloire est posée collée vissée par un assemblage à mi bois.

La découpe pour les hublots est faite à la défonceuse équipée d'une fraise à copier, à partir d'un gabarit confectionné au préalable.

Les courbes supérieures sont tracées et débitées, elles correspondent tant aux gabarits qu'aux formes des ferrures de recouvrement des champs des hiloires.

Nouvelle présentation à bord, cette fois on peut présenter les capots, vérifier et ajuster les portages, repérer la position des quelques 120 vis qui fixeront les hiloires sur les élongis et la façade de la chambre.

Présentation des ébauches.
Présentation des ébauches.
Présentation des ébauches.
Présentation des ébauches.
Présentation des ébauches.

Présentation des ébauches.

Les hiloires sont déposées à nouveau :

  • on usine les feuillures pour la pose des hublots,
  • on effectue les perçages et les lamages des vis de fixation sur les élongis et la façade de chambre.

Après un ponçage fin intérieur et extérieur, hublots et contre hublots (qui sortent du chromage) sont mis en place.

C'est enfin la pose définitive, toute l'équipe est réquisitionné.

Finitions des hiloires et pose définitive.
Finitions des hiloires et pose définitive.
Finitions des hiloires et pose définitive.
Finitions des hiloires et pose définitive.
Finitions des hiloires et pose définitive.

Finitions des hiloires et pose définitive.

La mise en place ne pose aucun problème, nous avons l'entraînement, c'est en fait la troisième fois que nous présentons les hiloires à bord.

Cette fois des joints élastomère sont coulés entre hiloires et façade de chambre ainsi qu'entre pont et bases des hiloires sur l'arrière; 18 serre-joints et on peut présenter les deux capots.

Pré perçage et mise en place des vis de fixation dans les élongis et sur la façade.

Les hiloires sont enfin en place.

Mise en place et présentation des capots.
Mise en place et présentation des capots.
Mise en place et présentation des capots.
Mise en place et présentation des capots.
Mise en place et présentation des capots.

Mise en place et présentation des capots.

La suite, moins angoissante mais toute aussi importante, prendra encore un temps non négligeable, toutes les éléments sont fixés en intercalant un joint élastomère pour assurer l'l'étanchéité entre eux :

  • Confection et pose du surbeau arrière,
  • Pose, arasage et ponçage des tapons sur toutes les têtes de vis,
  • Mise en place des baguettes de protection des champs des hiloires,
  • Réalisation des joints entre pont et hiloires.

 

 

Angles avant du rouf moteur, surbeau arrière, joints de pont, baguettes de protection, arasage des tapons.
Angles avant du rouf moteur, surbeau arrière, joints de pont, baguettes de protection, arasage des tapons.
Angles avant du rouf moteur, surbeau arrière, joints de pont, baguettes de protection, arasage des tapons.
Angles avant du rouf moteur, surbeau arrière, joints de pont, baguettes de protection, arasage des tapons.
Angles avant du rouf moteur, surbeau arrière, joints de pont, baguettes de protection, arasage des tapons.

Angles avant du rouf moteur, surbeau arrière, joints de pont, baguettes de protection, arasage des tapons.

Repost 0
22 février 2014 6 22 /02 /février /2014 14:07

Octobre   2013

Vu l'état des anciennes hiloires (voir photo) la confection de nouveaux éléments est incontournable.

Un gabarit est indispensable, les anciennes hiloires étant trop abimées, cintrées et trop lourdes à manœuvrer pour être utilisées en temps que tels.

Chaque hiloire faisant 5,80 mètres de long et 0,70 mètre de haut, il serait souhaitable de disposer de deux demi plateaux de sapelli de dimensions correspondantes et prévoir des ajuts pour la partie haute au droit des hublots.

C'est en fait un plateau de 6,20 mètres par 0,80 mètre (aubier compris) que notre fournisseur nous livre, on va donc positionner les deux gabarits "tête bêche".

La façade de la chambre est toujours positionnée par son chantier et la façade du rouf moteur mise en place lors de la confection du pont, quatre "jambettes" permettent de  fixer les deux capots dans leur position définitive.

Ancienne hiloire. Mise en place des capots et contrôle de leur positionnement avec les montants d'origine.
Ancienne hiloire. Mise en place des capots et contrôle de leur positionnement avec les montants d'origine.
Ancienne hiloire. Mise en place des capots et contrôle de leur positionnement avec les montants d'origine.
Ancienne hiloire. Mise en place des capots et contrôle de leur positionnement avec les montants d'origine.
Ancienne hiloire. Mise en place des capots et contrôle de leur positionnement avec les montants d'origine.
Ancienne hiloire. Mise en place des capots et contrôle de leur positionnement avec les montants d'origine.

Ancienne hiloire. Mise en place des capots et contrôle de leur positionnement avec les montants d'origine.

La confection des gabarits peut commencer.

Nous fixons des "jambettes" reliant les capots aux élongis :

  • tous les 20 centimètres sur l'avant pour nous donner les hauteurs et les courbes des hiloires,
  • 3 jambettes suffiront sur l'arrière car le rouf est rectiligne.

Le tout est assemblé avec des morceaux de contreplaqué et on obtient les gabarits "style cageot" que l'on s'empresse de démonter pour les positionner sur notre plateau pour le traçage.

Fabrication des gabarits.
Fabrication des gabarits.
Fabrication des gabarits.
Fabrication des gabarits.

Fabrication des gabarits.

Vérification multiples avant de se lancer, scie circulaire en main, dans la découpe du plateau. Il y a très peu de marge et nous n'avons pas droit à l'erreur sur ce coup.

Nouvelle présentation des gabarits, positionnement de la pièce à rajouter et des hublots, traçage et découpe des ébauches de ce qui devrait devenir des hiloires.

Découpe du plateau et ébauches des hiloires.
Découpe du plateau et ébauches des hiloires.
Découpe du plateau et ébauches des hiloires.
Découpe du plateau et ébauches des hiloires.

Découpe du plateau et ébauches des hiloires.

À ce stade et avant l'assemblage définitif des pièces nous préférons faire une première présentation à bord.

Quelques retouches, les courbes semblent bonnes et les longueurs correctes. Les gabarits n'étaient pas si mauvais que ça.

Présentation des ébauches.
Présentation des ébauches.
Présentation des ébauches.
Présentation des ébauches.

Présentation des ébauches.

Repost 0
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 10:28

Septembre   2013

 

Le tableau arrière ne pouvait être "habillé" qu'après avoir terminé le pont.

En effet, l'entourage du tableau arrière qui, outre la finition qu'il apporte, à surtout pour but de protéger des infiltrations d'eaux les extrémités des bordés ainsi que l'arrière du pont, ne pouvait être monté avant ce dernier.

La partie arrière de la ceinture et sa bande de protection, montées provisoirement, sont déposées.

Vues sur les extrémités arrières des bordés et du pont.
Vues sur les extrémités arrières des bordés et du pont.
Vues sur les extrémités arrières des bordés et du pont.

Vues sur les extrémités arrières des bordés et du pont.

Le "plaquage" effectué en quatre pièces de sapelli de 15 mm d'épaisseur pour 12 cm de large se fait en plusieurs étapes :

  • Ebauche,
  • Présentation,
  • Traçage aux formes extérieures,
  • Ajustage,
  • Report des côtes extérieures aux formes intérieures,
  • Finition quart de rond sur les chants.
Présentation de l'ébauche, traçage et ajustage.
Présentation de l'ébauche, traçage et ajustage.
Présentation de l'ébauche, traçage et ajustage.

Présentation de l'ébauche, traçage et ajustage.

Le montage est fait par vissage dans le tableau avec interposition d'une couche d'élastomère (type sikaflex) entre les extrémités des bordés et de pont et le "plaquage".

La partie arrière de la ceinture remontée par boulonnage traversant la coque, toutes les vis et boulons sont masqués et étanchés par la pose de tapons collés à l'époxy.

Mise en place des tapons.
Mise en place des tapons.
Mise en place des tapons.

Mise en place des tapons.

Arasage et ponçage des tapons, nettoyage du surplus d'élastomère, pose de la bande de protection en laiton chromé.

La bande est fixée par vis inox A4, têtes fraisées bombées, en lieu et place des vis laiton chromés d'origine; une couche d'élastomère est interposée entre la bande et le bois pour parfaire l'étanchéité et ... l'ajustage.

Il ne reste plus grand chose du minium posé lors de la rénovation de la coque, un bon coup de peinture s'impose, dommage que ce ne soit pas vernis.
Il ne reste plus grand chose du minium posé lors de la rénovation de la coque, un bon coup de peinture s'impose, dommage que ce ne soit pas vernis.
Il ne reste plus grand chose du minium posé lors de la rénovation de la coque, un bon coup de peinture s'impose, dommage que ce ne soit pas vernis.

Il ne reste plus grand chose du minium posé lors de la rénovation de la coque, un bon coup de peinture s'impose, dommage que ce ne soit pas vernis.

Repost 0
2 février 2014 7 02 /02 /février /2014 16:35

Septembre  2013

 

Le tableau électrique d'origine a été refondu :

  • Démontage complet,
  • Décapage,
  • Peinture,
  • Vérification des fusibles,
  • Test et remplacement des interrupteurs défectueux,
  • Réorganisation des circuits en fonction du nouveau câblage ; en partant de la gauche :
    • Sécurité, Sirène et Projecteur,
    • Alimentation du convertisseur 24 V / 12 V du tableau de bord pour le compas, le GPS, les prises allume-cigare des divers chargeurs, ...),
    • Alimentation du convertisseur 24V / 12V de la cabine pour la radio, les prises allume-cigare des chargeurs ...
    • Servitudes diverses, pompes (sauf pompe de cale), réfrigérateur, WC, ...
    • Eclairages des cabines, Feux de routes, Feu de mat.
  • Ajout d'un bornier de branchement des divers éclairages pour supprimer deux boîtes de dérivations,
  • Remplacement du voyant "présence tension" par une LED,
  • Fabrication de nouveaux joints de presses étoupe à partir d'une feuille de néoprène pour remplacer les anciens inutilisables.
Le tableau électrique est refondu et réinstallé à son ancienne place.
Le tableau électrique est refondu et réinstallé à son ancienne place.
Le tableau électrique est refondu et réinstallé à son ancienne place.

Le tableau électrique est refondu et réinstallé à son ancienne place.

Puis la "goulotte" est fermée pour cacher et protéger les câbles, il ne reste plus qu'à la peindre.

Puis la "goulotte" est fermée pour cacher et protéger les câbles, il ne reste plus qu'à la peindre.

En parrallèle côté tribord, à la droite du timonier, on fabrique un boitier qui recevra :

  • dans sa partie supérieure :
  • Quatre interrupteurs de commande :
    • Feux de route,
    • Feu de mat,
    • Projecteur,
    • Compas / GPS,
  • Deux prises allume-cigare 12 V,
  • Trois fusibles de protection des alarmes du moteur (température d'eau / pression d'huile),
  • Un horamètre qui nous donnera le temps de fonctionnement du moteur,
  • Une clé de contact.
  • dans sa partie inférieure, pour limiter au maximum la longueur des câbles entre les batteries et le démarreur, un dispositif de coupure des batteries de démarrage.
Boitier en cours de fabrication, il est fermé par un couvercle rabattable sur lequel seront fixés les divers équipements. Le coupe batterie est monté en partie basse.
Boitier en cours de fabrication, il est fermé par un couvercle rabattable sur lequel seront fixés les divers équipements. Le coupe batterie est monté en partie basse.
Boitier en cours de fabrication, il est fermé par un couvercle rabattable sur lequel seront fixés les divers équipements. Le coupe batterie est monté en partie basse.

Boitier en cours de fabrication, il est fermé par un couvercle rabattable sur lequel seront fixés les divers équipements. Le coupe batterie est monté en partie basse.

Repost 0
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 10:10

Août  2013

Pour respecter le style du pont d'origine nous avons choisi des lattes de teck de 41 mm de large sur 8 mm d'épaisseur, posées cintrées de manière à suivre la courbe du plat bord et se terminant droites sur la plage avant.

Les lattes ne faisant que 4 mètres de long, le calcul des coupes et raccords, un raccord une latte sur trois, et pas de coupes sur les plages avant et arrière, n'est pas des plus simples.

Le collage est fait à la colle "Bostik - Epiphen 4406", les lattes sont maintenues en place par vis et rondelles placées dans les joints au droit des barreaux et barrotins. Vis qui servent aussi d'entretoise pour régler la largeur des joints de pont (5 à 6 mm, ce qui correspond tant aux joints calfatés d'origine, qu'à la fiche technique du mastic élastique prévu pour cet usage, "Bostik - SIMSON MSR DECK CAULK").

Pose des lattes de teck sur le contre plaqué, serre-joints, gueuses de fonte, colle, vis, rondelles et cales.
Pose des lattes de teck sur le contre plaqué, serre-joints, gueuses de fonte, colle, vis, rondelles et cales.
Pose des lattes de teck sur le contre plaqué, serre-joints, gueuses de fonte, colle, vis, rondelles et cales.
Pose des lattes de teck sur le contre plaqué, serre-joints, gueuses de fonte, colle, vis, rondelles et cales.

Pose des lattes de teck sur le contre plaqué, serre-joints, gueuses de fonte, colle, vis, rondelles et cales.

Le travail de collage n'a rien d'agréable et on se prend à regretter de ne pas avoir choisi le montage classique d'un pont massif en 18 mm.

D'autant plus que l'étape suivante, le grattage des joints au ciseau à bois pour éliminer les surplus de colle avant la mise en place du mastic colle, constitue une belle galère.

La suite c'est la confection et la pose des tapons sur l'entourage de pont puis le ponçage tapons et pont.

Plus de trace de colle, juste un mauvais souvenir.

Grattage des joints et nettoyage du pont, quelques heures et trois ampoules dans la main droite.
Grattage des joints et nettoyage du pont, quelques heures et trois ampoules dans la main droite.
Grattage des joints et nettoyage du pont, quelques heures et trois ampoules dans la main droite.
Grattage des joints et nettoyage du pont, quelques heures et trois ampoules dans la main droite.

Grattage des joints et nettoyage du pont, quelques heures et trois ampoules dans la main droite.

Pas d'autre solution pour jointoyer le tout que le pistolet à colle (pneumatique emprunté au Chantier Robin Marine) et la spatule.

Et on se retrouve avec un pont semblable à une route fraichement goudronnée, réellement désespérant.

Réalisation des joints de pont, était ce vraiment la peine de tout poncer avant ?
Réalisation des joints de pont, était ce vraiment la peine de tout poncer avant ?
Réalisation des joints de pont, était ce vraiment la peine de tout poncer avant ?
Réalisation des joints de pont, était ce vraiment la peine de tout poncer avant ?

Réalisation des joints de pont, était ce vraiment la peine de tout poncer avant ?

Nouveau ponçage et notre pont réapparaît dans toute sa splendeur.

Confection et pose de la moulure sur l'arrière de la plage arrière, quatre couches de vernis bi-composant sur l'entourage de pont et les pièces centrales et c'est terminé.

Notre photographe n'attendra même pas que l'on enlève le papier de masquage pour rendre compte du travail et du résultat.

Pont terminé, c'est promis on enlèvera le ruban de masquage avant la mise à l'eau.
Pont terminé, c'est promis on enlèvera le ruban de masquage avant la mise à l'eau.
Pont terminé, c'est promis on enlèvera le ruban de masquage avant la mise à l'eau.
Pont terminé, c'est promis on enlèvera le ruban de masquage avant la mise à l'eau.

Pont terminé, c'est promis on enlèvera le ruban de masquage avant la mise à l'eau.

Repost 0
13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 17:09

Juillet 2013

Bien que ce soit techniquement plus long et plus complexe, au pont classique d'origine en iroko de 18 mm, nous avons préféré un pont latté en teck de 8 mm sur un contre plaqué CTBX de 10 mm. Les coûts étant sensiblement identiques, la fiabilité et la longévité ont été les facteurs déterminants.

Les entourages de pont seront en sapeli vernis à l'image du poinçon et des pièces centrales du pont.

Compte tenu des différentes découpes, plats bords, panneaux, hiloires, nables de pont, et des dimensions des feuilles de contre plaqué, il a fallu réaliser autant de gabarits que d'éléments nécessaires pour couvrir la totalité du pont, soit 16 au total, et ce, en faisant en sorte que les liaisons se fassent toujours sur un barrot ou un barrotin.

Plage avant avec contre plaqué et entourage de pont en place.
Plage avant avec contre plaqué et entourage de pont en place.
Plage avant avec contre plaqué et entourage de pont en place.

Plage avant avec contre plaqué et entourage de pont en place.

Découpe des éléments, présentation, traçage des portées sur barrots, barrotins, élongis et préceintes sur la face intérieur, masquage des dites portées et mise en peinture de la face intérieur (mieux vaut peindre l'intérieur avant montage mais pas question de peindre à l'emplacement de la colle).

Le montage est réalisé par collage à l'époxy et vissage sur les préceintes, les barrots, les barrotins et les élongis.

Plage avant, passes avant, montage de l'entourage de pont.
Plage avant, passes avant, montage de l'entourage de pont.
Plage avant, passes avant, montage de l'entourage de pont.

Plage avant, passes avant, montage de l'entourage de pont.

Contreplaqué en place il faut réaliser l'entourage de pont.

Nouveaux gabarits, obligation de dédoubler des plateaux de 27 mm à la scie circulaire sur notre petit combiné bois car notre entourage doit faire 8 mm d'épaisseur.

Cette épaisseur ne nous permettant pas de visser et tamponner l'entourage il est lui aussi collé à l'époxy et appliqué provisoirement par vis et rondelles qui seront une à une remplacées, après perçage, par des chevilles bois qui, une fois poncées, auront l'apparence de tapons.

Passes avant, vissage provisoire de l'entourage, plage arrière et nable de pont pour réservoir de gazole.
Passes avant, vissage provisoire de l'entourage, plage arrière et nable de pont pour réservoir de gazole.
Passes avant, vissage provisoire de l'entourage, plage arrière et nable de pont pour réservoir de gazole.

Passes avant, vissage provisoire de l'entourage, plage arrière et nable de pont pour réservoir de gazole.

Repost 0
4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 09:59

2 0 1 4

 

 

 

A tous les amoureux de la mer et des vieux bateaux, aux personnes qui leurs sont chères, et à tous les autres, l'ASET présente tous ses vœux pour la nouvelle année.

 

Quelle que soit votre façon de naviguer :

Sur de grands voiliers.
Sur de grands voiliers.
Sur de grands voiliers.
Sur de grands voiliers.

Sur de grands voiliers.

Ou sur de plus petits ...
Ou sur de plus petits ...
Ou sur de plus petits ...
Ou sur de plus petits ...
Ou sur de plus petits ...

Ou sur de plus petits ...

Quel que soit le mode de propulsion ...
Quel que soit le mode de propulsion ...
Quel que soit le mode de propulsion ...
Quel que soit le mode de propulsion ...

Quel que soit le mode de propulsion ...

Quelle que soit l'utilisation du bateau ...
Quelle que soit l'utilisation du bateau ...

Quelle que soit l'utilisation du bateau ...

L'essentiel c'est la passion de la mer.

L'essentiel c'est la passion de la mer.

Repost 0
2 janvier 2014 4 02 /01 /janvier /2014 17:28

Préetudes

Tout le câblage d'origine est à revoir, les équipements sont oxydés, obsolètes hors normes ; La plus grande partie des câbles passent dans la cale et leur échantillonnage laisse à penser que ce sont les reliquats d'installations d'escorteurs d'escadre ...

Nous décidons de réaliser une installation aux normes et répondant aux besoins futurs :

  • Remplacement de la dynamo par un alternateur,
  • Ajout des équipements obligatoires (radio, VHF) ou très utiles (sanitaires, réfrigérateur, GPS, pompe de cale électrique...),
  • Mise en place de deux parcs de batteries (démarrage et servitude),
  • Réutilisation tout de même d'éléments emblématiques originaux.

 

Bilan électrique, schémas de câblage, de circulation de passages et de protection des câbles sont exécutés, analysés, repris, ...

Le tableau électrique, le boitier commandant le préchauffage, le démarrage moteur et la sirène seront réutilisés après décapage, vérification et remise en peinture.

Quelques boites de dérivation seront aussi restaurées et utilisées.

 

Le câblage est organisé de telle sorte que le moteur puisse être déposé sans problème de branchement, les modules suivant doivent être démontables / remontable donc déconnectable / reconnectable aisément sans risque d'erreur:

  • Le moteur,
  • Le rouf moteur,
  • Le tableau de bord.

Le reste du câblage sera considéré comme fixe et faisant partie de la plateforme.

 

Toute l'installation est en piteux état, le tableau électrique sera restauré et réutilisé, la régulation de la dynamo sera déposée.
Toute l'installation est en piteux état, le tableau électrique sera restauré et réutilisé, la régulation de la dynamo sera déposée.
Toute l'installation est en piteux état, le tableau électrique sera restauré et réutilisé, la régulation de la dynamo sera déposée.
Toute l'installation est en piteux état, le tableau électrique sera restauré et réutilisé, la régulation de la dynamo sera déposée.
Toute l'installation est en piteux état, le tableau électrique sera restauré et réutilisé, la régulation de la dynamo sera déposée.

Toute l'installation est en piteux état, le tableau électrique sera restauré et réutilisé, la régulation de la dynamo sera déposée.

Début   2013

Les câbles qui seront inaccessibles au fur et à mesure des divers montages sont passés, fixés et mis en attente :

  • Liaison vers l'arrière (pompe à eau, feu de route),
  • Connexion des jauges de carburant,
  • Câbles de protection galvanique.

Le commutateur de coupure des batteries de servitude est fixé, il servira de référence pour les câbles de fort diamètre assurant la charge.

Câblage de l'arrière de la protection galvanique, positionnement du commutateur de coupure des servitudes.
Câblage de l'arrière de la protection galvanique, positionnement du commutateur de coupure des servitudes.
Câblage de l'arrière de la protection galvanique, positionnement du commutateur de coupure des servitudes.

Câblage de l'arrière de la protection galvanique, positionnement du commutateur de coupure des servitudes.

Eté  2013

Les câbles de liaison entre bâbord, qui recevra le tableau électrique, et tribord (poste de pilotage), où seront placés les interrupteurs de commande, sont passés dans un chemin de câbles fixé sur la partie postérieure de la cloison centrale. Pour l'esthétique et la protection des câbles Il sera fermé ensuite par un capot démontable.

Sur bâbord une goulotte est confectionnée pour recevoir les câbles et les amener au tableau électrique.

Sur tribord ils seront regroupés dans une console qui supportera les commandes, ou continueront vers l'avant pour connecter le chargeur de batteries et le répartiteur de charge de l'alternateur.

 

Les liaisons entre bâbord et tribord ainsi que les câbles qui alimenteront le dessus du rouf de la chambre sont mises en place et lovés en attendant la pose des hiloires.
Les liaisons entre bâbord et tribord ainsi que les câbles qui alimenteront le dessus du rouf de la chambre sont mises en place et lovés en attendant la pose des hiloires.
Les liaisons entre bâbord et tribord ainsi que les câbles qui alimenteront le dessus du rouf de la chambre sont mises en place et lovés en attendant la pose des hiloires.
Les liaisons entre bâbord et tribord ainsi que les câbles qui alimenteront le dessus du rouf de la chambre sont mises en place et lovés en attendant la pose des hiloires.

Les liaisons entre bâbord et tribord ainsi que les câbles qui alimenteront le dessus du rouf de la chambre sont mises en place et lovés en attendant la pose des hiloires.

Repost 0
17 décembre 2013 2 17 /12 /décembre /2013 10:58

Mars  2013

La charpente de pont ou structure de pont, est le support :

  • De la plage avant (5 barrots),
  • De la plage arrière (3 barrots),
  • Des passavants bâbord et tribord (un élongis de 6 mètres de long muni de 16 barrotins sur chaque bord).

Le tout assemblé entre eux et à la serre bauquière par des demi-queues d'aronde, des vis inox sous tapon bois (vis laiton à l'origine) et des courbes (équerres) horizontales et/ou verticales.
 

Elle reçoit, bien sûr, le pont, lui donne son bouge et sa tonture, mais surtout assure la rigidité de la coque dans les hauts.

 

Prenez un pont en iroko cloué par des pointes acier sur un barrotage en chêne, des courbes en acier fixées par des boulons en fer ou en laiton, sur un bateau de 60 ans construit pour en durer 30, et qui vient de passer une quinzaine d'années au sec sur un terre plein, démontez les lattes de pont et vous aurez... les trois photos qui suivent.

La plage arrière. La plage avant après démontage du pont. Une "superbe" courbe métallique, ou ce qu'il en reste, avec boulons fer et boulons laiton entre barrot et serre bauquière.
La plage arrière. La plage avant après démontage du pont. Une "superbe" courbe métallique, ou ce qu'il en reste, avec boulons fer et boulons laiton entre barrot et serre bauquière.
La plage arrière. La plage avant après démontage du pont. Une "superbe" courbe métallique, ou ce qu'il en reste, avec boulons fer et boulons laiton entre barrot et serre bauquière.

La plage arrière. La plage avant après démontage du pont. Une "superbe" courbe métallique, ou ce qu'il en reste, avec boulons fer et boulons laiton entre barrot et serre bauquière.

La charpente avant.

 

La réfection des barrots avant a été faite dès les débuts de la rénovation, il s'agissait d'assurer le maintien de la coque dans ses formes.

Trois des cinq barrots de la plage avant ont été refaits en lamellé collé de sipo, les anciens servant de gabarits.

Sur les deux conservés chaque trou de pointe a été chevillé et les liaisons avec la serre bauquière reprises.

Les courbes métalliques entre serre bauquière et barrot ont été remplacées par des courbes en contre plaqué sur tasseaux en chêne.

Des courbes verticales entre la membrure gabariée et le troisième barrot ont été rajoutées.

Une des trois photos suivante fait apparaître la réparation de la serre bauquière au niveau du troisième barrot, victime elle aussi de l'oxydation due aux courbes métalliques et à leurs boulons.

Barrots avant. Liaisons entre barrots, serre bauquière et membrure. Reprise de la serre bauquière.
Barrots avant. Liaisons entre barrots, serre bauquière et membrure. Reprise de la serre bauquière.
Barrots avant. Liaisons entre barrots, serre bauquière et membrure. Reprise de la serre bauquière.

Barrots avant. Liaisons entre barrots, serre bauquière et membrure. Reprise de la serre bauquière.

Élongis et barrotins.

 

Le traçage, la mise en forme et la pose des élongis sur les anciens hiloires et, à leurs extrémités, sur les barrots, ne posent qu'un problème de manutention et de serre-joints.

Confection et pose des courbes de pont, mise en place de "faux barrotins" permettent de fixer les élongis dans leur position "présumée".

Après démontage des roufs (qui resteront suspendus par les palans) et dépose des hiloires, la confection des barrotins et leur ajustage dans la serre bauquière et les élongis, peut débuter.

Il y en a 32, chacun a son gabarit, ce qui nous donne 64 demi-queues d'aronde mâles et autant de femelles. Scie égoïne, ciseaux et râpe à bois, il n'y a pas le choix.

Et ne pas oublier les nables de pont des réservoirs, il ne s'agit pas qu'ils tombent sous un barrotin.

Élongis en forme sur les hiloires, courbes de pont, barrotins.
Élongis en forme sur les hiloires, courbes de pont, barrotins.
Élongis en forme sur les hiloires, courbes de pont, barrotins.

Élongis en forme sur les hiloires, courbes de pont, barrotins.

Nous avons parlé du remplacement des barrots arrières lors de l'aménagement de l'arrière de la vedette.

Reste à confectionner et poser les remplis qui permettront la fixation de l'accastillage de pont (bittes et chaumards avant et arrière, nables de réservoirs de gazole et d'eau douce, écubier).

Ensuite un lissage de la charpente et on peut attaquer le pont.

Charpente arrière, passavants et charpente avant terminées et lissées. Tout est prêt pour la pose du pont.
Charpente arrière, passavants et charpente avant terminées et lissées. Tout est prêt pour la pose du pont.
Charpente arrière, passavants et charpente avant terminées et lissées. Tout est prêt pour la pose du pont.

Charpente arrière, passavants et charpente avant terminées et lissées. Tout est prêt pour la pose du pont.

Repost 0
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 19:10

 

7  Mars  2013

 

C'est un grand jour.

 

Le but est de tracer et de mettre en forme les élongis pour pouvoir terminer la structure du pont.

En l'absence de plans de détails et doutant de la précision d'un tracé théorique nous choisissons de remonter les anciens hiloires équipés de ce qui reste des élongis,  de poser la façade avant de la chambre sur la cloison centrale, puis de poser le rouf de la chambre et le capot de la brèche moteur sur les hiloires.

Ainsi les nouveaux élongis seront tracés, formés et mis en place sur "gabarits".

 

Toute l'équipe est présente ce jour là. Palans, serres joints, cales, niveau ...

 

Jusqu'à ce jour nous avions une coque équipée bien sûr, de sa ligne d'arbre, de son échappement, de ses cloisons internes, de son plancher, d'un peu de câblage et au sol un rouf pour la chambre et un capot pour la brèche.

Après quelques heures de travail délicat on voit enfin se matérialiser "La Vedette". C'est une étape et moralement ça fait du bien, même si la revue de détail confirme les dires de notre charpentier à savoir que nous ne pourrons ni conserver ni rénover les hiloires.

 

 

Un grand pas est réalisé, les trois éléments son rassemblés, ce n'est plus une coque, ça ressemble enfin à une vedette.
Un grand pas est réalisé, les trois éléments son rassemblés, ce n'est plus une coque, ça ressemble enfin à une vedette.

Un grand pas est réalisé, les trois éléments son rassemblés, ce n'est plus une coque, ça ressemble enfin à une vedette.

Nous mettons en place un chantier pour supporter et fixer la façade de la chambre sur la cloison centrale.

L'angle n'a pas été facile à déterminer, et c'est lui qui donne la position des deux capots et des hiloires il faut donc conserver la position de la cloison pour pouvoir assembler les divers éléments après fabrication du pont.

Nous allons pouvoir passer à la mise en place des élongis ce qui sera l'occasion de vous parler de la structure de pont.

Repost 0

A . S . E . T .

  • : Association pour la Sauvegarde des Embarcations Traditionelles
  • Association pour la Sauvegarde des Embarcations Traditionelles
  • : Ce blog présente les valeurs et les actions menées par L'A.S.E.T. Association Varoise, basée à Six Fours, dont la vocation est : La sauvegarde des embarcations traditionnelles, et le maintien des traditions maritimes.
  • Contact

Recherche