Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2016 1 18 /01 /janvier /2016 11:20

L'installation du moteur dans la vedette implique :

  • De le sortir du conteneur mécanique ou il est stocké,
  • De le transporter sur 10 mètres pour l'amener au niveau de la vedette,
  • De le lever à 5 mètres pour le passer au dessus du pont,
  • De le descendre au travers de l'ouverture (la brèche pour les sous-mariniers) qui ne fait que 1 m 70 de large,
  • De le poser sur ses supports,
  • De le positionner tant longitudinalement que latéralement sur son berceau afin que la sortie moteur soit dans l'alignement exact de l'arbre porte hélice,
  • De le fixer définitivement sur son support,
  • De réaliser les connexions avec le bateau :
    • Mécanique,
    • Hydraulique,
    • Electrique.

En vérifiant à chaque étape que tout est correct.

 

C'est facile à dire, sauf que, équipé de son réducteur et de son inverseur de marche le "joujou" pèse 1,2 tonne.

Le Clark des Bateliers de la Côte d'Azur équipé de fourches longues répondra encore présent pour nous assister, 2 palans de 1 tonne, deux sangles, quelques bouts et la totalité de l'équipe suffiront à la réussite de l'opération.

 

26 Octobre

Embarquement du moteur

 

La VEDETTE est prête à recevoir son propulseur.

Sortie du conteneur avec le palonnier, dépose puis reprise latérale du moteur sur les fourches longues équipées des palans.

Préparation de la mise en place.
Préparation de la mise en place.
Préparation de la mise en place.
Préparation de la mise en place.
Préparation de la mise en place.

Préparation de la mise en place.

Levage, frissons, le moteur prend du balan et le Clark lève un peu de l'arrière, ça passe juste au niveau de la cloison de la chambre.

Après quelques essais en vol, heureusement sans atterrissage forcé, le moteur est déposé en douceur sur son berceau.

C'est fini pour aujourd'hui.

En plus des heures de navigation il faudra comptabiliser les heures de vol.
En plus des heures de navigation il faudra comptabiliser les heures de vol.
En plus des heures de navigation il faudra comptabiliser les heures de vol.
En plus des heures de navigation il faudra comptabiliser les heures de vol.
En plus des heures de navigation il faudra comptabiliser les heures de vol.
En plus des heures de navigation il faudra comptabiliser les heures de vol.

En plus des heures de navigation il faudra comptabiliser les heures de vol.

29 Octobre

Lignage du moteur

 

Le moteur est repris par le clark en interposant les palans pour permettre un positionnement plus précis.

Quelques manœuvres, réglages aux palans, mesures de contrôle du lignage, aucun problème, le "bébé" se présente bien.

Après vérifications de la position :

  • Accouplement à la ligne d'arbre,
  • Fixation sur le bâti.
Moteur fixé à son berceau et accouplé.
Moteur fixé à son berceau et accouplé.
Moteur fixé à son berceau et accouplé.
Moteur fixé à son berceau et accouplé.
Moteur fixé à son berceau et accouplé.

Moteur fixé à son berceau et accouplé.

5 Novembre

Raccordements et mise en route

 

Suivent un certain nombre d'opération :

  • Branchement de l'entrée d'eau de mer de refroidissement,
  • Mise en place de l'échappement,
  • Branchements provisoires du câblage moteur sur le bateau, (préchauffage, démarreur, alarmes, alternateur) une pince  ampèremetrique est positionnée pour vérifier le fonctionnement de l'alternateur

 

La réfrigération vient de la terre, le gazole toujours fourni par un jerricane, en attendant mieux, on peut enfin démarrer le moteur embrayer et faire tourner l'hélice ! C'était le but non ?

 

Tout va bien, regarder tourner une hélice en étant vaporisé par des gaz d'échappement peut apporter une grande joie.

 

Il restera la mise en place et le raccordement du tableau de bord pour remplacer la toile d' araignée qui s'est installée entre le moteur et la coque, le calorifugeage de l'échappement, et quelques "bricoles".

Et enfin elle tourne ; qui ?  Ben l'hélice.
Et enfin elle tourne ; qui ?  Ben l'hélice.
Et enfin elle tourne ; qui ?  Ben l'hélice.
Et enfin elle tourne ; qui ?  Ben l'hélice.
Et enfin elle tourne ; qui ?  Ben l'hélice.
Et enfin elle tourne ; qui ?  Ben l'hélice.

Et enfin elle tourne ; qui ? Ben l'hélice.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

A . S . E . T .

  • : Association pour la Sauvegarde des Embarcations Traditionelles
  • Association pour la Sauvegarde des Embarcations Traditionelles
  • : Ce blog présente les valeurs et les actions menées par L'A.S.E.T. Association Varoise, basée à Six Fours, dont la vocation est : La sauvegarde des embarcations traditionnelles, et le maintien des traditions maritimes.
  • Contact

Recherche