Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2015 3 05 /08 /août /2015 08:28

Vendredi 17 Avril 2015

 

La baleinière n'étant pas opérationnelle seule Ida est présente à la 3ème édition des Rencontres Nautiques de Menton, avec, cette fois, deux nouveaux membres d'équipage, René et Alain, qui découvrent les joies, et les peines de la voile latine.

Sur le vieux port l'équipage du Gozzo, San Guiseppe nous accueille chaleureusement.
Serge le président du Club nautique de Menton et organisateur du rassemblement nous remercie de notre venue.

Nous prenons ensuite nos quartiers à bord du 33 pieds qui depuis 3 ans est aimablement mis à notre disposition par son propriétaire, le Patron de la SNSM.

Les bateaux sont alignés le long du quai.
Les bateaux sont alignés le long du quai.

Les bateaux sont alignés le long du quai.

Samedi 18 Avril 2015

 

Tous les bateaux de tradition sont maintenant arrivés.

Quatorze unités sont alignées le long du quai. Nous y retrouvons des habitués, mais aussi de nouveaux venus.

  • Les Italiens sont en force avec trois Gozzi,
  • Les tartanes et barquettes marseillaises sont bien représentées.
  • À noter une barque des îles Canaries gréé au tiers et qui vient de ... Montélimar.

 

 

De nouveaux bateaux sont arrivés.
De nouveaux bateaux sont arrivés.

De nouveaux bateaux sont arrivés.

Pour la première sortie sous voiles du nouvel équipage ; les places sont attribuées :

  • René à la polacre (voile latine gréée à l'avant et tenant lieu de trinquette) et aux orses (écoutes de l'antenne),
  • Alain à l'arrière à la gaffe et à l'écoute de la mestre (grand voile).

Après un essai à quai et la suppression dans le vocabulaire de bord des mots "corde et ficelle", nous appareillons au moteur car Eole dort encore.

À la sortie du port, la mestre et la polacre sont envoyées correctement malgré la houle toujours présente ; bien les nouveaux !

Seules deux ou trois risées d'Est nous permettent d'avoir un peu de sillage.

Après quelques virements de bords plus ou moins bien réalisés, plus de vent, pas de vitesse, nous retournons à quai. La rentrée dans le port se fait sous grand voile, mais l'accostage au moteur, car se mettre "cul à quai" avec une voile latine, dépasse encore nos compétences...

Une pause après l'effort.
Une pause après l'effort.

Une pause après l'effort.

14h00 Appareillage pour participer au vire-vire.

La ligne de départ est mouillée derrière la grande jetée, deux tours du parcours sont prévus. Après presque une heure d'attente sans vent et dans une houle longue, le départ est donné.

Comme à leur habitude les Italiens volent le départ, non seulement ils ont trois cents mètres d'avance mais de plus ils n'ont pas franchi la ligne de départ.

C'est pratiquement un bord de près dans un vent faible et variable. À la première bouée nous rattrapons et dépassons les concurrents qui ont mal négociés leur virement. Une petite risée se lève au bon moment, Ida prend le vent et tire au large, hélas dans une houle devenue cassante, dur pour un bateau à fond plat.

Nouveau virement de bord, au large le vent passe à l'Est et nous repartons pour du près. À l'approche de la ligne le vent tombe, la houle est forte, le deuxième tour est annulé, nous franchissons la ligne à l'envers et rentrons à quai.

C'est lentement mais à la voile et jusqu'au fond du port, où le trafic important des bateaux rentrants nous oblige parfois à utiliser le moteur, que nous rejoignons notre poste d'amarrage.

Dans une grande salle toute en longueur, aux murs recouverts de miroirs nous sommes reçus par les organisateurs pour le repas des équipages ; à l'extérieur les barbecues fument.
Chaque bateau ayant participé reçoit un prix, celui-ci récompense surtout sa présence, les citrons de Menton font bien sûr partie du lot.

Le retour au quai.
Le retour au quai.

Le retour au quai.

Dimanche 19 Avril 2015

 

3 heures du matin 

Le vent souffle en rafales, le bateau roule dans la houle, je suis inquiet pour IDA, le vent d'Est est de force 6 à 7.

Les bateaux tirent furieusement sur leurs amarres, je monte à bord avec difficulté pour doubler celles-ci.

Je dépose également le safran qui à mon goût est trop près du quai. Après un dernier regard sur les autres embarcations je retourne finir ma nuit ; l'esprit libre.

 

08h00
Les organisateurs ont prévu le petit déjeuner sur le quai, c'est très convivial, dans l'ensemble les équipages n'ont pas trop bien dormi, c'est la dure vie du marin !!!!
Copieux, le petit déjeuner, nous fait vite oublier cette mauvaise nuit. Mon équipage réconforté est partant pour une balade en mer.

Nous sortons du port aux avirons, pour mes équipiers du jour il y a encore du travail pour maintenir la cadence.

Dehors la houle est  très forte 1 m 50 à 2 m, par contre le vent a de nouveau faiblit. Des risées de force 1 à 2 nous propulsent doucement, nous empannons pour changer de cap car dans la houle Ida rechigne à virer.

 

Le vent n'est pas trop clément avec nous.
Le vent n'est pas trop clément avec nous.

Le vent n'est pas trop clément avec nous.

Après deux heures de manœuvres retour au port pour le pique-nique. Malheureusement le temps se gâte de nouveau, le vent d'Est reprend des forces, il souffle maintenant à force 4.

Les barnums sur le quai sont démontés par les organisateurs, donc plus d'aire de pique-nique, nous décidons de nous replier sur le bateau qui nous héberge.

Cette année encore, pas de sortie l'après midi, le vent est maintenant bien établi. Je me fais du souci pour mettre Ida sur la remorque car la houle est forte dans le port. J'avais tort car une heure plus tard Ida est amarrée sur la remorque prête pour le départ du lendemain matin.

Lundi 20 Avril 2015

La remorque est attelée et vers 09h00 nous reprenons la route pour La Seyne.

Nouveau pique-nique au chantier préparé par le reste de l'équipe et nos compagnes, sans vent cette fois, puis remise à l'eau d'Ida à la Petite Mer.

A l'année prochaine mais avec les deux embarcations, Amérami et Ida.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Custaud Pierre 06/08/2015 12:09

Bravo les gas

A . S . E . T .

  • : Association pour la Sauvegarde des Embarcations Traditionelles
  • Association pour la Sauvegarde des Embarcations Traditionelles
  • : Ce blog présente les valeurs et les actions menées par L'A.S.E.T. Association Varoise, basée à Six Fours, dont la vocation est : La sauvegarde des embarcations traditionnelles, et le maintien des traditions maritimes.
  • Contact

Recherche