Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 18:25

Septembre 2012

 

La ligne d'échappement d'origine était constituée d'un collecteur d'échappement double corps en fonte, de tuyaux en cuivre et d'un pot d'échappement en inox chemisés, les gaz circulant du collecteur dans le tuyau, le pot puis un nouveau tuyau de sortie à l'arrière; l'eau de réfrigération passant dans les diverses chemises pour sortir sur tribord arrière au niveau du pot. Le tout étant protégé par un calorifugeage.

L'état de ce matériel, (collecteur percée et irrécupérable malgré des tentatives de soudage, brides en acier sur les tuyaux cuivre dans un état indescriptible, volume de l'ensemble, (calorifugeage), tout autant qu'un souci de sécurité et de pollution atmosphérique et acoustique, nous ont conduit à revoir la totalité de la ligne d'échappement.

Ce n'est plus de la rénovation mais de la modernisation nécessité pour rendre la vedette navigable et proche de la réglementation actuelle.

 

Le collecteur d'échappement et le pot à barbotage.
Le collecteur d'échappement et le pot à barbotage.
Le collecteur d'échappement et le pot à barbotage.

Le collecteur d'échappement et le pot à barbotage.

Toute la ligne a été remplacée par une ligne humide :

- Collecteur en inox avec injection d'eau dans les gaz (une fortune),

- Pot à barbotage type Vétus (il remplace l'énorme pot inox réfrigéré qui se trouvait à l'arrière sous le réservoir tribord),

- Flexible d'échappement armé (plus de calorifugeage),

- Col de cygne en bout de ligne (sécurité entrée d'eau et gain acoustique),

- Clapet battant sur la sortie coque (encore la sécurité).

Sortie arrière avec clapet battant et col de cygne.
Sortie arrière avec clapet battant et col de cygne.
Sortie arrière avec clapet battant et col de cygne.

Sortie arrière avec clapet battant et col de cygne.

La mise en place n'était pas évidente, deux cloisons à traverser, un tuyau qui pour être flexible ne se laisse pas faire, une sortie de coque; le tout en composant avec :

- Le vérin et les tuyaux de commande de la barre,

- Le réservoir tribord,

- Les coffres à batterie,

- Et bien entendu la position du moteur, le Vétus devant être au plus près de l'échappement moteur.

Cheminement et bride de fixation du tuyau d'échappement.
Cheminement et bride de fixation du tuyau d'échappement.

Cheminement et bride de fixation du tuyau d'échappement.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jim 11/11/2013 19:49

un S à mécanique...

Jim 11/11/2013 19:49

Pour les aficionados des belles mécanique, on aimerait une vidéo avec le doux bruit du moteur qui respire et vit.
au diable les moteurs électriques sans âme...

d'Arbonneau 11/11/2013 19:09

La restauration n'est pas un acharnement thérapeutique quand les matériaux sont à bout. La vedette témoignera de son époque, même avec une ligne d'échappement moderne. Sans cela, pas de témoignage... ni de plaisir à naviguer avec.
Bon courage pour la suite.

A . S . E . T .

  • : Association pour la Sauvegarde des Embarcations Traditionelles
  • Association pour la Sauvegarde des Embarcations Traditionelles
  • : Ce blog présente les valeurs et les actions menées par L'A.S.E.T. Association Varoise, basée à Six Fours, dont la vocation est : La sauvegarde des embarcations traditionnelles, et le maintien des traditions maritimes.
  • Contact

Recherche